Bikepacking: Rivière à Claude – Jacques-Cartier – Marsoui

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Notre belle Gaspésie est un terrain d’Exploration incroyablement inspirant et étendu. Le Bikepacking est pour moi une des façons les plus agréables et efficaces de la découvrir. Dans les dernières années, par ma pratique du ski hors piste avec des amis expérimentés, j’ai réalisé que chaque village a sa ou ses vallées débutant au fleuve et se dirigeant vers le centre. Dans la mesure du temps disponible, je (et habituellement accompagné) tente d’en explorer certaine. En cette fin d’août 2017, Rivière à Claude et Marsoui seront les secteurs explorés. Je serai accompagné par ma complice Chantal Quintin et pour la première journée par notre nouvel ami Taavi Ruthishauser, chevauchant un superbe fat Panorama Chic-Chocs en carbone.

Le départ de notre aventure se fait au Café du parc à Marsoui (bon endroit pour prendre un café et un déjeuner). Les premiers kilomètres se font sur la route 132; c’est superbe la Haute-Gaspésie! À Rivière à Claude, on tourne sur la route Castonguay qui est au début large et offre une vue très intéressante sur les montagnes. Cette route, selon Google map, nous emmènera jusqu’à la route de ceinture des Monts-McGerrigle. Un ami me disait de profiter de 2017 pour la savourer puisqu’elle serait bloquée très prochainement. Comment peut-on envisager de bloquer une route de cette dimension et donnant accès à un territoire riche comme celui du Parc de la Gaspésie?  Nous avons trouvé la réponse… La route Castonguay devient une piste de VTT plutôt défoncée très rapidement; la perfection pour le Bikepacking si ce n’est les 10km d’ascension sur le 1er ou 2e pignon!!! La route 14, très large (Chemin de Ceinture des Monts-McGerrigle), nous dirige au camping du Mont-Jacques-Cartier après une longue montée et une longue descente.

Après une nuit bien arrosée par la pluie, nous reprenons la route; Taavi de son côté et nous du nôtre. La journée sera grise mais tout à fait acceptable. De retour sur la route 14, nous aurons deux surprises; nous choisirons de ne pas nous engager sur la patte d’oie (nom local!) puisque son reboisement est débutée (le chemin n’existera plus). Nous ne pourrons explorer cette vallée. La seconde surprise sera un peu plus loin, un énorme glissement de terrain pelliculaire survenu en août 2015; ma complice Chantal, géographe de formation, en captera les détails pendant un long moment!!! Nous redescendons vers Marsoui par la vallée de la route de la mine. Ce sera une très agréable descente nous permettant de longer une rivière et de traverser de belles érablières.

2 journées d’aventure et 2 vallées explorées!!!

Visuel sur Gravel Map (journée 1) – Cliquez sur le titre pour la version interactive

Fichier GPX pour votre GPS (journée 1)

Visuel sur Gravel Map (journée 2) – Cliquez sur le titre pour la version interactive

Fichier GPX pour votre GPS (journée 2)