Category Archives: Parcours

16Jan/18

Parcours: Boucle Igloo vers Autobus à ski – 7,8 km

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Je vous propose ici une boucle de ski de fond hors piste inspirante, accessible à partir du Club de ski de fond ou du Club de Golf et qui vous ouvrira un terrain presque infini de plaisir. Ce parcours débute et se termine en entrecoupant les pistes du Club de ski de fond de Matane via des sentiers improvisés par de généreux bénévoles. Par la suite, à l’approche de l’autobus (jadis une passerelle pour VTT), il emprunte des sentiers sillonnant des boisés entretenus par les propriétaires. Selon les conditions, il est possible que certaines montées soient facilitées par l’utilisation de peaux d’ascension. Il est aisé d’agrandir ce tracé en  direction du village de St-Luc.

Fichier GPX pour votre GPS

NOTE: Il est possible que vous circuliez sur des propriétés privées. Vous êtes responsable de cet aspect. Soyez courtois et respectueux avec les gens que vous rencontrez.

05Jan/18

Parcours: Ski hors piste – Centre-ville de Matane! – 4,5 km

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Un matin de tempête comme celle du 5 janvier 2018 ou encore une journée de bonne chute de neige, pourquoi ne pas sortir les skis, les skis raquettes (comme moi) ou les raquettes et vous amuser directement au centre-ville de Matane? Inspirez vous de ce petit parcours dans le secteur des îles pour jouer dehors. Il est évidemment possible d’allonger selon votre inspiration.

Fichier GPX pour votre GPS

28Déc/17

Parcours: Ski hors piste – Mont-Pointu (SADM) – 9,7 km

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Le Mont-Pointu près de Sainte-Anne-Des-Monts est une montagne qui mérite d’être connue. Accessible autant en été qu’en hiver, elle offre une ballade agréable et facile, en forêt, avec un point de vue sur 360 degrés (montagnes des Chic-Chocs, la Côte-Nord) et ce pour un 10 km aller-retour.

Le point de départ est situé au stationnement identifié pour le Mont-Pointu sur la route Bellevue. Au besoin, utilisez le fichier GPX pour vous situer. On chausse les skis et on s’avance sur un chemin situé au bout du stationnement qui est également emprunté par les automobilistes durant l’été et les motoneigistes durant l’hiver. L’ascension s’y fait en douceur sur les trois premiers kilomètres.  Ensuite, on doit se diriger à l’entrée du sentier de marche en traversant un bûché. Sa traversée, demande d’être attentif car cette partie n’est pas balisée. Dans le sentier de marche, la montée est parfois abrupte et la neige accumulée peut rendre la montée au sommet difficile. L’utilisation des peaux est suggérée pour se faciliter la tâche jusqu’au belvédère. Par temps clair, une vue panoramique imprenable sera la récompense pour l’effort.

Il est possible de redescendre par le même sentier mais il est recommandé de terminer la boucle pour retourner sur le chemin plus large. La descente s’y fait en douceur.

Fichier GPX pour votre GPS

 

04Déc/17

Le Mont Blanc en hiver, une randonnée improbable!

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Le Mont Blanc, pas celui de la France mais celui de la Réserve faunique de Matane (1063 m) est rarement accessible en hiver pour les skieurs de fond hors-piste que nous sommes;  bien entendu, les amateurs de descente en poudreuse guidés par Vertigo Aventures peuvent le fréquenter après une assez longue balade en motoneige et quelques nuits en yourte. Comment y accède-t-on? Il s’agit simplement d’entrer sur la Réserve faunique de Matane par le poste d’accès John (près de la route 195) et de rouler pendant 34 kilomètres sur la route 1 jusqu’à l’intersection de la 19. Mise en garde: ces 34 kilomètres de route ne sont pas déneigés sauf à l’exception d’activités forestières; ce n’est pas le cas en ce mois de décembre 2017. Nous partions ainsi avec beaucoup d’impondérables sachant que le Mont Blanc pourrait être inaccessible (route impraticable par nos véhicules à traction intégrale, de vrais Jeep de coiffeuse!) et pas du tout skiable étant donné que l’hiver se laisse désirer en ce de début de décembre.  Finalement la chance est de notre côté : accès au pied du Mont Blanc et la neige est au rendez-vous.

Notre groupe de 6 personnes (Denis, Nelson C., Nelson S., Gaétan, Chantal et moi) s’engage sur les quelques centaines de mètres de plat la route 1 puis débute la longue ascension sur le chemin du Mont Blanc (dénivelé de 700 mètres sur environ 8 km). Il y a déjà assez de neige pour ne pas risquer d’endommager les skis; la route est large et la grimpe douce. Denis et Nelson S. feront un peu d’exploration autour de la montagne. Gaétan nous guide habilement et sera l’ouvreur principal. Nous atteindrons le début de la forêt de fantômes à 4; on se croirait en mars tellement les arbres sont chargés de neige! Nelson C. et Gaétan rebroussent chemin un peu avant le sommet pour éviter l’arrivée de la noirceur; ils réaliseront une descente ultra rapide de 1h05!

Chantal et moi, comme planifié, continuons vers le sommet.  Nous croisons une piste d’orignal à 900 mètres d’altitude, une présence plutôt rare à cette altitude. Les arbres sont de plus en plus fantomatiques; une lourde charge de verglas et de neige les recouvre! À 1000 mètres, belle surprise; le ciel est plus clair mais surtout, nous sommes au-dessus des nuages! On voit même quelques sommets environnants qui les transpercent! Le sentier, évident jusque-là, devient embêtant; à droite? À gauche? Dans le doute, nous nous rabattons sur la droite pour suivre le tracé GPX du SIA. Ce sera la section la moins agréable; on contourne, on doute et on voit finalement la tour, puis le refuge, couvert de givre. Notre ascension se termine un peu avant la tombée du jour! Nous pouvons délester nos lourds sacs à dos des bûches écologiques (5 livres de plus!), transportées depuis le départ et tout le contenu nécessaire pour passer la nuit au sommet.

Le refuge, même petit et bien aménagé peut accueillir 4 personne; Les rénovations effectuées dernièrement nous assurent un confort rustique avec en prime un poêle à combustion lente qui remplace la truie de jadis. Il y a même déjà un peu de bois ainsi qu’un chaudron pour la fonte de la neige. J’allume un feu avec l’espoir de chauffer facilement le refuge. L’espoir sera vain. Pour une raison encore un peu nébuleuse pour moi, le poêle ne donne que très peu de chaleur même bien chargé. Il chassera au moins l’humidité pendant notre séjour. Un peu de vino accompagne avec bonheur notre souper, qui lui sera bien chaud, grâce au petit MSR! La nuit très silencieuse sera réparatrice pour nous deux; on atteint le sommeil profond sans difficulté, bien calé dans nos sacs en duvet avec en tête le lever de lune magnifique qui nous a été offert.

Au matin, allumage d’un nouveau feu, peu utile, et déjeuner copieux accompagné d’un café Starbuck instantané; peu compliqué et pas si mauvais que ça… finalement dit Chantal du bout des lèvres! Après chargement des sacs et un ménage du refuge, nous chaussons nos skis givrés pour le retour. Cette fois, nous nous engageons sur le VRAI sentier. En quelques minutes, après le célèbre banc du haut de la falaise, on croise nos traces de la veille. Débute la première partie de la descente, en douceur mais serrée entre les arbres. Il faut être prudent puisque les petites épinettes cachées peuvent surprendre. Personnellement, je me sens peu adroit en ce début de première descente de la nouvelle saison. De retour sur le large chemin, nous pratiquons nos virages et savourons la belle glisse que procure cette neige presque poudreuse. En 2 heures, nous sommes de retour à notre véhicule. Quelle belle première fin de semaine de ski de la saison!

Fichier GPX pour votre GPS

14Nov/17

Redécouverte des Vallières-de-Saint-Réal en vélo!

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Après 20 ans sans avoir posé les roues dans le coin des Vallières-De-Saint-Réal, ce fut la redécouverte d’un secteur incroyable de la Réserve Chic-Chocs en ce 9 novembre 2017 en compagnie des copains Jean-Louis (un guide incroyable), Jean-Pierre (un éternel émerveillé) et Suzie (le quadrupède infatigable!).

Il y a longtemps, lorsque j’habitais en Beauce et que je ne fréquentais ma belle Gaspésie qu’une semaine par année, je m’étais offert à quelques reprises ce que j’appelais « Le tour des Vallières ». Déjà à cette époque, la signalisation était aléatoire, signe du peu d’intérêt des pratiquants et de l’avance qu’avait la Réserve Chic-Chocs sur son temps. Cette fois-ci, je n’ai pas vu (pas remarqué à tout le moins) de signalisation; pas de problème quand on roule avec quelqu’un qui connait très très bien le secteur!

L’intérêt principal de cette balade est la vue imprenable que l’on a sur un grand nombre de sommets, en plus des superbes Vallières-de-Saint-Réal; Blanche Lamontagne,  Champ de Mars, Hog’s Back, le petit Mont-Sainte-Anne, le McWhirter, le lointain plateau du Mont-Albert et j’en oubli. Il est possible d’en faire une boucle MAIS l’aller-retour demeure intéressant puisque les points de vue sont différents et tout aussi imprenables. Culminant à 900 mètres, la longue ascension douce  peu technique , si ce n’est quelques centaines de mètres plus rocailleux, se transformera en descente facile et grisante. Quelle belle aventure!!!!

Il est important de vérifier la légalité de l’accès au territoire et on pense ici aux restrictions pour la chasse à l’orignal. Accessible aux vélos de montagne traditionnels ou au FAT. Dénivelé positif d’environ 500 mètres.

Fichier GPX pour votre GPS

01Nov/17

Parcours: FAT (Plage) – Ste-Flavie – Rivière Mitis – 10km

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Départ: Il est techniquement  possible de rouler ce parcours dans les deux directions à condition d’y accéder du côté Est via le Parc de la rivière Mitis ou du côté Ouest via le quai de Ste-Flavie.

Marée: Il est suggéré de parcourir ce secteur avec une marée relativement basse (2h avant).

Plage variée avec des points de vue intéressants et de courtes sections de cailloux. Le passage derrière l’Institut Maurice Lamontagne demande un peu de portage. Le contournement de la pointe Legatt offre la vue sur une belle falaise rocheuse. La dernière baie à l’approche de la rivière Mitis est boueuse mais se passe bien. Le parcours se termine à l’escalier du Parc de la Rivière Mitis.

Fichier GPX pour votre GPS

25Oct/17

Parcours: FAT (Plage) – Ste-Luce – Ste-Flavie – 8km

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Départ: Il est bien entendu possible de rouler ce parcours dans les deux directions. Du côté de Ste-Luce, on peut stationner la voiture dans la cours de l’église. On accède à la plage entre le quai et le cimetière. Du côté de Ste-Flavie, on peut stationner la voiture près du quai et accéder à la plage par l’escalier de la promenade.

Marée: Il est suggéré de parcourir ce secteur avec une marée relativement basse.

Un parcours simple et initiatique puisqu’en générale, la plage est large et sablonneuse avec seulement une section de cailloux. C’est un secteur qui vaut le détour.

 

Fichier GPX pour votre GPS

16Oct/17

Parcours: FAT (Plage) – Pointe au Père – Ste-Luce – 8km

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Départ: Il est bien entendu possible de faire ce parcours dans les deux directions mais je suggère de partir de Ste-Luce en stationnant la voiture dans la cours de l’église. On accède à la plage entre le quai et le cimetière. Il est aussi possible de stationner près du phare de Pointe-au-Père et d’y descendre à la plage.

Marée: Il est suggéré de parcourir ce secteur avec une marée relativement basse puisque la bande de sable est étroite et qu’il faut contourner les rochers à quelques occasions.

Un parcours amusant sur une plage sablonneuse et caillouteuse avec des sections de rochers. Au kilomètre, 5.9 et pour 500 mètres, il est nécessaire de pousser le vélo par moment. Je préfère terminer par cette section plutôt qu’y débuter.

Fichier GPX pour votre GPS

10Oct/17

Parcours: Boucle Sentier panoramique Zec BSL – 33km

Ce diaporama nécessite JavaScript.

L’automne est une saison parfaite pour le vélo de montagne exploratoire. Il faut toutefois composer avec la chasse aux différents gibiers. Nous avons profiter ma complice Chantal et moi de la pause entre la chasse à l’arc et la carabine pour l’orignal dans la Zec BSL (arrière pays de Rimouski). Nous avions comme projet depuis quelques temps de pédaler la boucle du « Sentier Panoramique » qui comme on le voit sur les affiches, est un sentier partagé entre les VTT, les cycliste et les marcheurs. Qu’elle belle initiative de la ZEC!!!! Il y a un énorme potentiel pour le vélo de montagne sur ce territoire; soyez préparé et apporté un GPS!

Nous avons accédé au parcours via le Pont Rouge et le Chemin Matinal via la route 232. Les objectifs de la journée étaient le panorama sur le Mont Longue Vue et la chute du Matinal. La vue à 360 degrés sur la montagne était à couper le souffle. La chute du Matinal, même petite, était jolie et nous a offert une eau rafraichissante! Les sentiers étaient très variés; chemins forestiers, pistes de VTT, pistes étroites, etc.  Ce fut une belle entrée en matière pour l’exploration de ce secteur.

Fichier GPX pour votre GPS (Utilisez à vos risques et en toute responsabilité face au droits d’accès)

Petits moments intéressants vidéo