Category Archives: Parcours Ski hors piste

14Jan/20

Parcours: Boucle Forêt Macpès et point de vue en plongée! (ski hors piste) – 10km

La forêt d’enseignement et de recherche de Macpès est un autre secteur de l’arrière pays de Rimouski ayant beaucoup de potentiel. Nous y sommes passés à quelques reprises à vélo et avec l’info d’un ami à propos d’un point de vue intéressant, Chantal était inspirée pour la planification d’une belle boucle relaxe (peu de dénivelé) de 10 kilomètres. On rejoint le stationnement  en empruntant et se rendant au bout du chemin Saint-Joseph dans le village de Sainte-Blandine. Attention, les deux derniers kilomètres sont déneigés mais pas aussi fréquemment que le tronçon entre le village et la coopérative de ski de fond Mouski. Soyez prudent! Notez, que le point de vue est situé a seulement 3 kilomètres du stationnement.  L’aller-retour se fait rapidement!

Pour nous, le départ et toute la randonnée se feront sous une neige à bonhomme. Nous skions dans un chemin de largeur moyenne plus agréable que prévu. Des traces de skis nous aideront à atteindre le point de vu; elles confirment le tracé de Chantal. Il est à couper le souffle ce point de vu! Une forêt de pins espacée qui s’ouvre sur une falaise; la Rivière Rimouski se révèle en contre-bas! Wow!!!

Nous retournons sur nos pas pour quelques centaines de mètres et empruntons un autre chemin puis un sentier très agréable en direction du Lac Labbé. Nous revenons à la voiture pour compléter la boucle. Ça colle sous les skis sur la fin… Merci à Chantal et Régis pour la belle randonnée!

Fichier GPX pour votre GPS

31Déc/19

Parcours: Mont de l’Aigle en Gaspésie (ski hors piste) – 11km

Toujours à la recherche de nouveaux parcours de ski de fond hors-piste et avec une visibilité qui s’annonçait moyenne, quoi de mieux que l’exploration? Suggestion de l’ami Nelson, le secteur à peine dépassé le Mont Hog’s Back offrirait beaucoup de potentiel. Et ce fut au delà de nos espérances!

Vous êtes dans le secteur du Mont-Albert dans le Parc de la Gaspésie, vous vous cherchez un parcours pas trop long avec de la vue sur les montagnes? Le Mont de l’Aigle offre tout ça! Roulez sur la route 299, dépassez le mont Hog’s Back et la route du lac Ste-Anne. L’idéal est de laisser la voiture dans le stationnement en face du dépôt d’abrasif juste passé le début du parcours. Si vous voyez un des conducteurs de déneigeuses, mentionnez que vous laissez votre véhicule; ils sont très gentils!

Le tracé entre dans la Réserve Faunique des Chic-chocs pour quelques centaines de mètre puis demeure en territoire publique (TNO). L’ascension se fait tout en douceur au début dans une forêt mature et plus tard dans une forêt plus récente avec l’avantage de dégagé la vue vers les montagnes du secteur (Hog’s Back, Lyall, Pic Sterling, etc…). N’hésitez pas à vous tourner vers l’arrière pour ne rien manquer! La dernière portion d’ascension pour le sommet du Mont de l’Aigle est plus pentue mais faisable sans peaux. Il est possible d’ajouter des kilomètres à l’aventure en explorant les autres chemins croisés. Soyez prudent, les possibilités sont sans fin mais votre journée ne l’est pas!

Le retour se fait rapidement. Les descentes sont douces et le chemin est large. Pour nous, les conditions de poudreuse étaient un moment de pur bonheur!

Fichier GPX pour votre GPS

24Déc/19

TOURISME: Boucle Petit Lac Alfred et Montagne St-Pierre – 12km

Convaincu que la Montagne St-Pierre à la Rédemption a encore plus à offrir pour le ski de fond hors-piste si on se donne la peine de l’explorer, nous avons tenté une nouvelle boucle tracée par Chantal, inspirée de notre passage à vélo à l’été 2018.  Plutôt que d’arrêter  la voiture au stationnement habituel pour les skieurs, nous l’avons stationné au bout du 4e rang. Impossible de se rendre plus loin en véhicule sans chenilles. En ce 6 avril 2018, la neige sera encore agréable sous nos palettes!

5 km d’ascension via la piste des motoneigistes hors-piste sont nécessaires pour atteindre une altitude d’environ 800 mètres. Comme on monte sur le sentier d’été des VTT, la largeur restreinte empêche les motoneigistes de se laisser aller à leurs acrobaties ce qui nous fournit un chemin damé tout à fait acceptable. Nous utilisons les peaux plus pour le confort que par nécessité. Au sommet, près des Éoliennes, nous utilisons les chemins, les bûchers et un sentier pour passer par le Petit Lac Alfred et redescendre à notre point de départ; randonnée très agréable qui vaut le déplacement.

Cette Montagne St-Pierre n’arrête pas de nous étonner!

Fichier GPX pour votre GPS

08Déc/19

TOURISME: Le tour du Lac Chic-Chocs (ZEC BSL) en ski hors-piste – 5km

Ce diaporama nécessite JavaScript.

La ZEC du Bas-St-Laurent ayant récemment annoncé l’offre d’un chalet en location près du lac Chic-Chocs pour l’hiver 2019-2020, notre intérêt pour y retourner s’est activé. L’an passé, nous avions exploré à quelques reprises le secteur du belvédère du Lac Dépôt et le sentier de randonnée proposé par la ZEC, ceinturant le lac Chic-Chocs avait piqué notre curiosité. Une boucle de 5 kilomètres serait parfaite pour 4 amis skieurs qui veulent se couler un petit dimanche tranquille en pleine nature.

Nous avons stationné l’auto sur le chemin du Lac Chicdos , près du stationnement  aménagé pour la pêche blanche. Nous avons chaussé les skis et à moins de 200 mètres, nous avons accédé au sentier du Lac Chic-Chocs, près du camping rustique, à l’aide de la signalisation. Cette première moitié de parcours du côté nord du lac jusqu’au croisement du ruisseau provenant du Lac Corinne nous surprend par son bon état; un nettoyage  et un balisage semble avoir été fait récemment et on y avance sans difficulté.  La construction d’un superbe chalet et de 2 yourtes y est surement pour quelque chose !  La portion sud du parcours est à l’occasion un peu plus rock and roll. Le balisage est plus dispersé si ce n’est  de la présence de rubans aux couleurs changeantes. Les quelques arbres tombés nous forcent à changer de cap et réajuster le tir et le manque de neige en ce début de saison nous surprend lors de passage de cours d’eau et d’affleurement rocheux.

Tout au long du parcours nous sommes entourés d’une forêt riche et diversifié  composée de majestueux érables, bouleaux jaunes, cèdres . Des points de vue  aménagés nous permettent d’admirer le lac à plusieurs endroits le long du sentier.  Ce fut une magnifique randonnée en ski hors piste en très bonne compagnie et ce à moins de 30 minutes de Rimouski. Bravo à l’équipe de la ZEC pour avoir donné un deuxième souffle à cette boucle et de mettre en valeur la nature par votre nouvelle offre d’hébergement.

Pour vous rendre à la ZEC du Bas-Saint-Laurent à partir de Rimouski : Empruntez la route 232 puis au croisement de la 234, continuer tout droit sur la route de la réserve Rimouski.

NOTE: Il y a des frais quotidien (12$ par véhicule en 2019) à acquitter en ligne ou au dépanneur Esso de Mont-Lebel.

Fichier GPX pour votre GPS

03Déc/19

TOURISME: Le Grand saut via le Petit Lac Macpès (ski hors piste)

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Texte: Chantal Quintin

Dans la poursuite de notre exploration du secteur Village des sources-Canyon des Portes de l’Enfer-Réserve Duchénier, notre objectif de la journée d’exploration : le Grand Saut du Canyon des Portes de l’Enfer a partir du Petit Lac Macpès (un aller-retour). Objectif atteint après 8 km de notre point de départ sur des sentiers enneigés et étroits (largeur de VTT) avec une superbe glisse. Voulant ainsi prolonger le plaisir l’idée de faire une boucle a fait rapidement l’unanimité au sein de notre petit groupe. Raccourci dans des boisés, détour via le chemin du domaine et l’ascension dans des traces de vtt dans le chemin de la montée des collines fut laborieux en fin de journée mais toujours avec le sourire 

Une journée totalisant un peu plus de 20 km qui s’est terminée au clair de lune. Merci a Lucie, Régis et Guy pour cette magnifique journée

Mes coups de cœur :

Le 8 km a l’aller longeant une crête le long du petit lac Macpès puis un long fond plat descendant sur le sentier des Pins du Canyon des Portes de l’Enfer

Les chutes du Grand Saut en période hivernale

Le sourire et la compagnie de personnes passionnées du ski et du plein air… et les restes du traiteur personnalisé de Lucie 

NOTES: Le fichier GPX que vous trouverez plus bas comprend les 8 kilomètres recommandables de la journée, soit l’aller vers le Grand saut. L’aller-retour complet donne donc 16 kilomètres. La boucle que nous avons fait comporte 200 mètres sans sentier et presque 2 kilomètres sur le bord d’une route déneigée, pas idéal!

Fichier GPX pour votre GPS

03Avr/19

TOURISME: Exploration à ski dans la Neigette

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Le secteur de la Neigette a  un fort potentiel pour le ski de fond hors-piste selon nous.  On connait le Sentier National pour la marche en montagne. Nous l’avions tenté en vélo l’été dernier avec peu de succès. En faire un bout en ski? C’est possible? On pourrait en faire une boucle le fun?

C’est ce que nous avons fait! Nous avons utilisé une section du sentier National  près du Lac des Deux frères (Domaine Valga). L’ascension s’est fait assez facilement via le Sentier en suivant les taches de peinture rouge sur les arbres. Nous avons connecté quelques chemins pour atteindre le point de vue et redescendre sécuritairement. Nous avons adoré notre randonnée et été agréablement surpris par le potentiel et la beauté de ce secteur.

On doit rappeler que ce circuit est en partie sur des terrains privés. Aucune autorisation n’est accordée;  à chacun de discuter avec les propriétaires rencontrés si cela se produit. Nous n’avons croisé personne.

Fichier GPX pour votre GPS

26Mar/19

TOURISME: Finalement une boucle de ski à la Montagne St-Pierre – 15km

En 2017, comme pour nos autres essais, nous avions toujours skié la Montagne St-Pierre près de la Rédemption dans La Mitis sous une forme ou une autre d’aller-retour vers la tour Val-Marie. Nous savions qu’un sentier officiel d’été existait en 2014. Cette montagne est connue pour ses sections de ski de descente en sous-bois, développées il y a quelques années et un peu abandonnées depuis. L’affichage et les indications sur le terrain étaient au mieux très moyen. La FQME ayant récemment repris le leadership du développement, l’affichage devait avoir progressé dans les dernières semaines. Nous avions comme projet d’y retourner en 2019 et de trouver la fameuse boucle. L’ami Benjamin G. nous ayant devancé, et fourni son tracé GPS, le projet devenait vraiment accessible, et je dirais impossible à rater.  Allons voir!!!

Armés du tracé de Benjamin, de celui de notre précédent essai et du sentier d’été, nous montons sur nos planches sous un ciel gris et une température agréable.  La neige est parfaite, contrairement à celle de Rimouski, glacée en ce matin de printemps.  Nous utilisons pour débuter la piste habituelle des skieurs de descente en direction des champs de neige. On connait cette « skintrack » qui monte en douceur. Benjamin nous ayant conseillé d’inverser son tracé pour éviter de nous casser la gueule, nous montons « avec les peaux » dans un secteur abrupte, en bordure de la pente « Bois-de-velours » des descendeurs. On raccourci ainsi  un peu la boucle. De retour dans le sentier connu, nous dépassons 8 sympathiques raquetteurs-skieurs.  Puis, plutôt que de couper vers l’éolienne et le chemin pour faire simple (2e fichier GPX au bas), nous suivons en zig-zaguant le sentier d’été. Ce n’est pas très facile mais le paysage est grandiose! Comme prédit par Chantal, le soleil sort à notre arrivée à la tour. Impossible de ne pas monter au sommet du belvédère!!! Le plaisir sera court puisque le vent nous fouette le visage à 900 mètres d’altitude.

Sous le soleil, nous reprenons le tracé de Benjamin pour une douce descente sur le flanc de la Montagne St-Pierre. Curieusement, elle est composée de plus de 4 versants cette fameuse montagne; les ruisseaux fortement encaissés les multiplient et rendent le tout très intéressant. Cette portion du sentier d’été n’est pas balisée et invisible mais l’espace entre les arbres chargés de neige est suffisant pour permettre la lecture du terrain aidé par moment du GPS. À l’approche du ruisseau, un vrai sentier existe toujours et c’est de toute beauté. Rapidement, nous retrouvons les traces des skieurs de descente qui montent au sommet des pentes « I » et « Y »; nous les suivons vers le bas.

Malheureusement, des traces de motoneiges apparaissent aussi. Au bas des secteurs « I » et « Y », malgré les petites affichettes de la FQME annonçant les pistes de ski et interdisant les machines à chenille, il est clair que des motoneiges hors-piste ont labouré la neige vierge de la veille. Il n’y aurait plus de descentes possibles avant une grosse bordée. Un autre skieur nous a confirmé qu’il aura fallu seulement 15 minutes d’amusement à 2 motoneigistes pour dégrader  les pentes à ce point. À souhaiter que la FQME réussissent à renforcer le respect qui semblait régner entre les deux clientèles par le passé; le but étant de permettre à chacun de s’amuser sans nuire à l’autre.

Notre retour vers la voiture se fera rapidement via un chemin large puis par le sentier d’accès utilisé en début de randonnée. La glisse est encore excellente et le soleil du printemps très fort nous fait du bien! Au passage par le village de la Rédemption, nous faisons un arrêt pour mettre de l’essence dans la voiture et laisser quelques $$ dans l’économie locale; et les gens sont supers accueillants!

DÉPART ET INDICATIONS: Ce parcours débute au stationnement aménagé gratuitement dans le rang 4 de La Rédemption par la municipalité.

Fichiers GPX

Je vous propose ici 2 fichier GPX pour votre GPS. La version 1 vous propose notre randonnée  de façon intégrale. On peut la décrire comme la version « Aventurière » puisqu’elle suit autant que possible le sentier d’été même lorsqu’il est invisible. La version 2 est un assemblage de plusieurs randonnées pour obtenir la boucle la plus agréable possible en date du 25 mars 2019.

Fichier GPX pour votre GPS (Version 1)

Fichier GPX pour votre GPS (Version 2)

12Mar/19

Parcours: boucle du Mont Charles-Édouard-Vézina à ski (Réserve Matane) – 18km

Ce diaporama nécessite JavaScript.

La Réserve faunique de Matane possède un potentiel incroyable pour le ski de fond hors piste. L’accessibilité hivernale est au mieux aléatoire puisque les chemins n’y sont pas déneigés de façon systématique au delà de l’accueil John mais plutôt selon les besoins des forestiers, quand il y en a. En cet hiver 2018-2019, cet accès aura été possible seulement au moment des premières chutes de neige. Par contre, il est possible de faire quelques boucles intéressantes en partant du stationnement de l’accueil. Le Mont Charles-Édouard-Vézina (altitude de 390 mètres) est le mont le plus à l’ouest des Chic-Chocs et accessible de ce que l’on appelait autrefois « la barrière » ou « la John« . Honnêtement, j’ai skié pas mal la Réserve Matane et c’est un coup de coeur assuré!

C’est une belle boucle agréable et variée, principalement en forêt mature.  Elle emprunte en partie le Sentier International des Appalaches (sentier d’été) qui a été inclus dans une boucle pour les raquetteurs en 2019. Elle est différente selon le sens; anti-horaire = montée plus soutenue et descente douce dans un chemin large, horaire = montée douce avec descente plus pentue en sous-bois. Le GPX disponible ci-bas est dans le sens de la descente facile (hâte de la refaire dans l’autre sens!!!). Elle permet d’atteindre le somment du Mont Charles-Édouard-Vézina et l’antenne près du Mont aux Perches.

Pour cette sortie du 9 mars 2019, nous avions le bonheur d’être 22 skieurs dont 1 montréalais, 3 rimouskois et 18 Matanais, de la mi-trentaine à la quasi mi-soixante-dizaine; un groupe de joyeux lurons!!!!

Fichier GPX pour votre GPS

20Fév/19

Parcours: Boucle alternative à ski pour la Grotte des Fées – 17.5km

Ce diaporama nécessite JavaScript.

La Grotte des Fées est skié habituellement via la route du peintre. C’est une petite randonnée amusante dans le secteur de St-Léandre. J’avais le goût de m’y rendre via le rang 6 de St-Ulric depuis y avoir passé à vélo en 2018. Encore une fois, Chantal sera parti d’une idée lancée pour bâtir un tracé qui sera plus qu’un aller-retour puisque l’on hait ben ça les aller-retour!!!!

Nous avons stationné la voiture au bout du rang 6 de St-Ulric, là ou la charrue se tourne de bord! Nous sommes montés sur nos skis en descendant de l’auto et débuté la randonnée en nous dirigeant sur ce qui donnait l’impression d’être la suite du rang 6, possiblement un chemin privé ou un chemin non officiellement déneigé bordé de terrain privé. Après quelques centaines de mètres, nous avons tourné à gauche sur la piste de VTT d’été. En pratique, on reste sur le sentier de VTT et au moment de tourner en direction de la Grotte des Fées, le tracé GPX vous permettra d’approcher le lac Adèle avant de revenir vers la Grotte. On monte pas mal jusque là.

Selon les conditions de neige, il sera possible d’approcher la Grotte. Dans notre cas, le couvert de neige nous compliquait un peu trop la vie pour parcourir les derniers mètres; ce sera partie remise! Le retour se fera en douceur de façon très agréable. Il sera préférable de suivre le tracé GPX puisqu’une courte section (environ 100 mètres) se fait en forêt; une belle randonnée de ski de fond hors piste en Matanie!!!

Fichier GPX pour votre GPS

12Fév/19

Parcours: le refuge du Ruisseau-Creux sur le SIA – 14 km

Photos: Chantal Quintin

Dernièrement, nous étions à la recherche de parcours de ski de fond hors piste avec refuge  en dehors des circuits habituels dans notre région (pensons Parc de la Gaspésie ici). Après un passage très agréable au refuge des Cabourons en janvier 2019, l’idée de regarder ailleurs du côté  du SIA s’est précisée. Nous connaissions déjà le refuge du Corbeau (St-André de Restigouche dans la MRC d’Avignon) pour y être allé en 2018. Notre investigation nous indique que de skier au delà du Corbeau en direction de la Matapédia est un risque d’échec cuisant. Par contre, skier du village de Ste-Marguerite-Marie en direction du refuge du Ruisseau-Creux semble tout à fait réalisable.  Contrairement au Corbeau et au Cabouron, le SIA n’en offre pas la location hivernale puisqu’ils ne peuvent garantir l’approvisionnement en bois. Nous avons décidé, ma complice Chantal et moi de prendre la chance. On charge nos sacs à dos de 55 litres pour passer la fin de semaine en forêt, on s’adjoint des amis skieurs pour nous aider à ouvrir la piste et on paiera le SIA si on y dort.

Le froid est plus que présent ce 9 février 2019. En montant de Causapscal vers Ste-Marguerite, le mercure passe à -20C. Et on ne parle même pas des vents! Les bourrasques dépasseraient les 80 km/h! Il fait tellement froid, qu’à l’arrêt des véhicules, c’est chacun pour soi! Quand les bottes et les skis sont chaussés, c’est impératif de skier! On se regroupera vers la fin du premier kilomètre. Le sentier du SIA est bien protégé par la forêt ce qui nous rendra la température agréable. La neige qui aurait du être glacée après le 2e épisode de verglas en quelques semaines est vraiment agréable à skier. Les arbres sont chargés et givrés pour le plaisir de nos yeux.

Après à peine 6 kilomètres sur terrain plat, on doit attaquer la descente vers le refuge. J’avais vu la carte et les courbes de niveau. J’avoue que je ne voulais pas vraiment voir la réalité. Cette descente est épique; relativement abrupte et étroite! Pour les premiers, du talent, la technique du trépied et un freinage appuyé des skis permet d’y arriver rapidement. Pour les suivants, comme moi, ce sera un peu plus ardu. Avec de la prudence, on y arrive et le refuge du Ruisseau-Creux se dévoile. Il est identique à celui du Cabourons. Ce qui est différent mais prévu, c’est la non présence de bois de chauffage; pas une buche en vue! À l’aide de ma pelle, j’ai creusé à plusieurs endroits pour trouver, au mieux, des buches pourries et gelées. Chantal et moi concluons que le dodo sur place n’est pas possible; je suis très déçu. Dormir en forêt est un moment magique pour moi. Nos amis allumeront tout de même le poêle avec des branchages pour rendre notre dîner plus agréable. On se remet sur nos skis pour le retour.

La montée du premier kilomètre est intense puis le retour se fait à un rythme élevé, pour nous, le duo massivement chargé; jamais sommes nous aussi lourd pour une randonnée d’un jour. L’avantage sera que les mains et les pieds ne gèleront pas à ce rythme. La forêt enneigée est encore très agréable. La cinquantaine de mètre qui sépare la sortie du bois des voitures sera la plus difficile de la journée; le vent arrache même une mitaine des mains de Chantal lors de la prise de photo finale. Encore une fois, personne ne perdra de temps pour quitter les skis et monter en voiture. Brrrrrrr, il fait vraiment froid! Nous sommes tout de même très satisfait de la découverte du potentiel skiable du secteur. Il serait même possible par temps clément de revenir par une boucle alternative, question d’en voir plus. Maintenant, souhaitons que le SIA offrira le refuge du Ruisseau-Creux en destination hivernale! Il serait même tout à fait pensable de s’y rendre en raquette ou en skis-raquette!

Comment se rendre au départ de la randonnée: Fichier GPX pour votre GPS

Aller-retour vers le refuge du Ruisseau-Creux: Fichier GPX pour votre GPS