Tag Archives: article

16Jan/20

Astuce: La neige colle sous mes skis!!!! Que faire?

Oh que oui?

Il n’y a rien à faire, j’ai le même problème que tout le monde. Au-dessus de zéro,  la neige colle sous mes skis. Je déteste tellement que je préfère ne pas skier à cette température.

Il y a effectivement des moments dans la saison de ski, ou la neige peut coller sous les skis. Contrairement à la croyance, ce n’est pas automatiquement le fait de skier au dessus du point de congélation qui cause ce problème. Habituellement, plus la température dépasse le zéro et que la neige est mouillé, et moins la neige collera.

La situation survient plutôt près de zéro lorsqu’il y a une différence de température entre la semelle du ski et la neige. En pratique, vous skiez sur une neige mouillée ou chauffée par le soleil et par moment, votre ski passe sur une neige froide (en surface ou en profondeur) et elle s’agglutine sur la semelle. Le tout a le désagréable inconvénient de vous ralentir et vous faire rager!

Comment prévenir ou empêcher cette situation?

  1. Au minimum une fois en débutant la saison, préparez ou faîtes préparer la base de vos skis afin de la nourrir et en assurer une bonne glisse.
  2. Appliquez fréquemment un fart de glisse liquide pour la maintenir dans un état optimal.
  3. Avant une randonnée à risque ou pendant une randonnée ou le ski glace, grattez et asséchez votre ski puis appliquez un produit comme le Swix Nordic Easy Glide. C’est très facile et préviendra l’accumulation de neige en plus d’améliorer la glisse.

Fart de glisse liquide:

Swix F4 en pâte

Swix Nordic Easy Glide

08Jan/20

Un autre FAT BIKE Québécois chez nous, le Panorama Chic-Chocs!

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Après Spherik et Moose, Panorama est le 3e fabricant Québécois disponibles chez nous. Chacun offre le meilleur rapport qualité/prix de sa catégorie et le Chic-Chocs, tout carbone, est définitivement LE ROI dans la sienne! C’est évident que pour les vélos d’hiver, chauvin que nous sommes, les Québécois sont les meilleurs! Sérieusement, le Panorama Chic-chocs 2020, avec son cadre et sa fourche en carbone, ses roues de 27.5 pouces, sa transmission 12 vitesses et toute sa visserie est une machine d’exception. Son nom ne fait que renforcer sa capacité à avaler les sentiers Gaspésiens!

Merci à Bruno Carrier pour l’achat du premier Panorama Chic-Chocs arrivé à Matane!

31Déc/19

Parcours: Mont de l’Aigle en Gaspésie (ski hors piste) – 11km

Toujours à la recherche de nouveaux parcours de ski de fond hors-piste et avec une visibilité qui s’annonçait moyenne, quoi de mieux que l’exploration? Suggestion de l’ami Nelson, le secteur à peine dépassé le Mont Hog’s Back offrirait beaucoup de potentiel. Et ce fut au delà de nos espérances!

Vous êtes dans le secteur du Mont-Albert dans le Parc de la Gaspésie, vous vous cherchez un parcours pas trop long avec de la vue sur les montagnes? Le Mont de l’Aigle offre tout ça! Roulez sur la route 299, dépassez le mont Hog’s Back et la route du lac Ste-Anne. L’idéal est de laisser la voiture dans le stationnement en face du dépôt d’abrasif juste passé le début du parcours. Si vous voyez un des conducteurs de déneigeuses, mentionnez que vous laissez votre véhicule; ils sont très gentils!

Le tracé entre dans la Réserve Faunique des Chic-chocs pour quelques centaines de mètre puis demeure en territoire publique (TNO). L’ascension se fait tout en douceur au début dans une forêt mature et plus tard dans une forêt plus récente avec l’avantage de dégagé la vue vers les montagnes du secteur (Hog’s Back, Lyall, Pic Sterling, etc…). N’hésitez pas à vous tourner vers l’arrière pour ne rien manquer! La dernière portion d’ascension pour le sommet du Mont de l’Aigle est plus pentue mais faisable sans peaux. Il est possible d’ajouter des kilomètres à l’aventure en explorant les autres chemins croisés. Soyez prudent, les possibilités sont sans fin mais votre journée ne l’est pas!

Le retour se fait rapidement. Les descentes sont douces et le chemin est large. Pour nous, les conditions de poudreuse étaient un moment de pur bonheur!

Fichier GPX pour votre GPS

29Déc/19

Bonne Année 2020!

Vélo Spécialité désire vous offrir ses vœux les plus chaleureux pour une année exceptionnelle qui se pointe le nez: santé, bonheur et découverte ! Nous serons présents pour vous aider dans la réalisation de vos rêves d’aventure les plus fous à ski et à vélo pour cette nouvelle décennie!!!!

24Déc/19

TOURISME: Boucle Petit Lac Alfred et Montagne St-Pierre – 12km

Convaincu que la Montagne St-Pierre à la Rédemption a encore plus à offrir pour le ski de fond hors-piste si on se donne la peine de l’explorer, nous avons tenté une nouvelle boucle tracée par Chantal, inspirée de notre passage à vélo à l’été 2018.  Plutôt que d’arrêter  la voiture au stationnement habituel pour les skieurs, nous l’avons stationné au bout du 4e rang. Impossible de se rendre plus loin en véhicule sans chenilles. En ce 6 avril 2018, la neige sera encore agréable sous nos palettes!

5 km d’ascension via la piste des motoneigistes hors-piste sont nécessaires pour atteindre une altitude d’environ 800 mètres. Comme on monte sur le sentier d’été des VTT, la largeur restreinte empêche les motoneigistes de se laisser aller à leurs acrobaties ce qui nous fournit un chemin damé tout à fait acceptable. Nous utilisons les peaux plus pour le confort que par nécessité. Au sommet, près des Éoliennes, nous utilisons les chemins, les bûchers et un sentier pour passer par le Petit Lac Alfred et redescendre à notre point de départ; randonnée très agréable qui vaut le déplacement.

Cette Montagne St-Pierre n’arrête pas de nous étonner!

Fichier GPX pour votre GPS

24Déc/19

Joyeuses Fêtes!

Vélo Spécialité vous souhaite un Joyeux Noël! Profitez de ce temps agréable en famille et avec vos amis. N’oubliez pas de sortir jouer dehors!

Voici notre horaire pour la période des fêtes:

  • Vendredi 27 décembre: Ouvert de 10h à 18h
  • Lundi 30 décembre: Ouvert de 10h à 18h
  • Vendredi 3 janvier: Ouvert de 10h à 18h

Retour à l’horaire normal le lundi 6 janvier

19Déc/19

ÉQUIPEMENT: Ezeefit – Protection des talons contre les ampoules

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Vos talons sont sensibles et souffrent fréquemment d’ampoules dans vos bottes de ski ou autres chaussures? Votre talon bouge un peu dans vos bottes et vous voulez éviter les ampoules? Votre talon est toujours trop petit pour vos chaussures?  Le produit Ezeefit peut vous aider!

Je n’ai connu que 2 épisodes de problème d’ampoules aux talons dans ma vie d’adulte. À chaque fois, la cause était l’utilisation d’une nouvelle botte de ski de fond hors piste en cuir; rigide et top qualité! La première fois il y a plus de 20 ans, j’avais abandonné faute de solution. Cette fois, grâce au Ezeefit 2mm, je crois que je pourrai conserver mes bottes italiennes et les utiliser. Ce produit comble le manque de volume de mes talons ET les protège de la friction; beaucoup de potentiel! Si comme moi, vous souffrez de ce problème, passez nous voir en magasin.

17Déc/19

TOURISME: La Vallée Taconique c’est aussi pour le ski de fond hors-piste!

premier arc-en-ciel hivernal

Toujours à la recherche de nouveaux endroits dans notre coin de pays afin de satisfaire notre appétit pour la découverte et le plaisir de pratiquer le ski de fond hors piste, c’est vers la Vallée Taconique que nous avons tourné notre attention pour notre premier séjour en refuge de la saison. Située au Mont-Saint-Pierre en Haute-Gaspésie, la Vallée Taconique est un endroit mythique pour les skieurs hors piste qui dévalent les pistes de la montagne sur un manteau neigeux pouvant atteindre 6 mètres de neige annuellement. Comme lors de notre séjour chez Vertigo Aventures il y a presque 2 ans, nous avons approché les propriétaires, David et Marie-Anne afin d’utiliser le refuge comme tremplin d’exploration pour le ski de fond hors piste en dehors de la saison pour les skieurs de descente . En effet suite au redoux des dernières semaines, pas question d’effectuer des descentes dans les pentes vu l’épaisseur de la neige au sol. Ainsi, les propriétaires et le personnel ont été très heureux de nous permettre la location du confortable et accueillant refuge pour un séjour de 2 nuits et de bénéficier du transport de bagages.

(Photo gracieuseté Vallée Taconique)

Jour 1

Ayant comme plan une sortie par Mont-Louis  le jour 3, nous devons aller stationner un véhicule au stationnement de La vallée des Pins Blancs. Notre départ est un peu plus tardif qu’à l’habitude puisque les quatre expérimentés skieurs de fond hors piste que nous sommes, montons sur nos skis vers 11h; un peu tard pour les 17 kilomètres d’exploration prévus et la noirceur qui arrive vers 16h. Il faut mentionner que le plan ultime était de longer la rivière Branche de l’Est en empruntant un sentier qui a existé jadis et toujours présent sur certaines cartes. Ensuite, sur le plateau après 240 mètres d’ascension en moins de 2 kilomètres, nous prendrions les chemins en passant par les lacs Lemieux et Turcotte. Le plan a changé pendant l’exploration cependant. Avec sagesse, mes 3 amis ont préférés jouer de prudence puisque qu’après avoir débuter l’ascension dans une superbe érablière, le dit sentier ne semblait plus exister et la rivière n’étant pas gelée, nous ne pouvions changer de côté au besoin. Je suis resté sur ma faim mais je ne suis pas toujours le plus sage… Plutôt que revenir sur nos pas et de descendre vers du connu, il nous restait un peu du goût du défi bien présent chez les exploreux. Avec de la chance, une traverse dans la direction opposée pourrait nous diriger directement dans une piste de descente et il serait simple de la gravir avec les peaux! Ça na pas fonctionné non plus! Après du boot pack qui se termine dans un cul de sac (une coulée infranchissable), là nous rebroussons chemin pour de vrai et nous attaquer à la piste officielle qui mène au refuge de la Vallée Taconique; 2 kilomètres d’ascension abrupte très très soutenue qui se termineront à la frontale! Le refuge est superbe, confortable, bien équipé. C’est le parfait camp de base et le complément idéal à une bonne journée de ski qui se termine par une choucroute à la bière et du vino.

Jour 2

Le dodo fut réparateur pour ma part et ce grandement grâce au dévouement de l’ami Daniel qui alimentera le poêle aux heures. L’ami Nelson nous permet de débuter la journée avec des crêpes, du sirop d’érable, des fruits, etc. Le plaisir est autant dans la bouffe que dans la glisse!!! Le projet du jour 2 est de faire une belle grande boucle sur le plateau en longeant la Réserve écologique de Mont St-Pierre puis se diriger vers les lacs Turcotte et Lemieux. Encore une fois, nous nous adapterons puisque notre tracé original comportait une incohérence. Suivre la Réserve écologique est très agréable et on réalise que c’est une partie de ce qui a été appelé dans le passé le Sentier de la Vallée Taconique, un des sentiers créés semble-t-il il y a quelques années. Nous suivrons également des sections d’un autre sentier, celui de l’orignal. Lui, on le connait pour l’avoir pédalé en partie pendant l’été. Comme on s’approche du refuge pour l’heure du dîner, un arrêt pour manger au chaud ne déplait à personne! Notre avant-midi nous aura offert une boucle de près de 10 kilomètres.

Plutôt que d’opter pour la sieste, Chantal, ma complice d’aventure, créatrice de tracé et moi tenterons une boucle autour des lacs Lemieux et Turcotte. On se la bricole « sur le fly » et si on enlève un 200 mètres de « plein bois » ce sera une réussite! Il est incroyable ce terrain de jeux. La portion boisée près des deux lacs est même bucolique. Nous sommes de retour au refuge à 16h45, après une autre boucle de 10 kilomètres encore une fois à la frontale. La fondue, le vino et les belles discussions remplissent une deuxième soirée agréable dans cet environnement tellement ressourçant.

Jour 3

Au réveil nous constatons les dommages de la pluie tombée durant la nuit. Heureusement, la vue d’un arc-en-ciel au coeur de la vallée du Mont-Saint-Pierre nous réconcilie avec ce constat.  La neige étant gorgée d’eau, les conditions de glisse risquent d’être aléatoires. Daniel et Nelson sont catégoriques pour l’emploi du plan B soit de descendre par le court sentier de la montée vers le refuge même s’ils pourraient devoir enlever les skis. Chantal et moi ne voulons pas déroger du plan A, à moins de devoir revenir sur nos pas par manque de neige; nous sortirons par la vallée de Mont-Louis. Dès nos premières poussées de bâtons sous le soleil et une température printanière, il est clair que nos skis se déplacent aisément; la grip est bonne et la glisse acceptable. Nous suivons le « Sentier de l’orignal » sur plusieurs kilomètres en passant encore une fois par les lacs Lemieux et Turcotte. Plutôt que continuer vers le sud en direction de la Réserve Chic-chocs, nous bifurquons vers l’est pour la frôler et monter sur la route de la rivière de Mont-Louis Ouest en direction du fleuve. On traverse le pont, montons un peu et débutons la descente du chemin « Camp 4 » avec appréhension. Ce chemin n’est pas très large, la pente assez soutenue et la marge de manoeuvre inexistante d’un côté l’escarpement rocheux de la montagne et de l’autre un précipice dans lequel coule la rivière du Mont-Louis Ouest. Par chance, la glisse est médiocre. Impossible d’enchaîner 2 virages sans risquer l’arrêt en pleine pente! Une section est même libérée de sa neige nous obligeant à déchausser nos skis. Arrivés au pied de la côte, la traversée du pont est même amusante et demande un certain équilibre.

Nous poursuivons en espérant le dernier refuge des sentiers de La vallée des Pins Blancs pour déguster notre sandwich. La température est tellement agréable que nous « chillons » dehors plutôt qu’à l’intérieur. Les derniers 5 kilomètres paraissent un peu long malgré la beauté du secteur. Après 20 kilomètres, nous sommes de retour à notre véhicule, immobile dans le stationnement glacé. Les dommages de la pluie de la nuit sont beaucoup plus visible au niveau de la mer. Mission accomplie! Nous avons déjà envie à un prochain séjour à la Vallée Taconique de Mont St-Pierre.

Nous remercions David et Marie-Anne, propriétaires de la Vallée Taconique de nous avoir donné cette opportunité et Robert, le motoneigiste pour le transport des bagages.

CLIQUEZ sur les photos pour visualiser en grandeur réelle.

08Déc/19

TOURISME: Le tour du Lac Chic-Chocs (ZEC BSL) en ski hors-piste – 5km

Ce diaporama nécessite JavaScript.

La ZEC du Bas-St-Laurent ayant récemment annoncé l’offre d’un chalet en location près du lac Chic-Chocs pour l’hiver 2019-2020, notre intérêt pour y retourner s’est activé. L’an passé, nous avions exploré à quelques reprises le secteur du belvédère du Lac Dépôt et le sentier de randonnée proposé par la ZEC, ceinturant le lac Chic-Chocs avait piqué notre curiosité. Une boucle de 5 kilomètres serait parfaite pour 4 amis skieurs qui veulent se couler un petit dimanche tranquille en pleine nature.

Nous avons stationné l’auto sur le chemin du Lac Chicdos , près du stationnement  aménagé pour la pêche blanche. Nous avons chaussé les skis et à moins de 200 mètres, nous avons accédé au sentier du Lac Chic-Chocs, près du camping rustique, à l’aide de la signalisation. Cette première moitié de parcours du côté nord du lac jusqu’au croisement du ruisseau provenant du Lac Corinne nous surprend par son bon état; un nettoyage  et un balisage semble avoir été fait récemment et on y avance sans difficulté.  La construction d’un superbe chalet et de 2 yourtes y est surement pour quelque chose !  La portion sud du parcours est à l’occasion un peu plus rock and roll. Le balisage est plus dispersé si ce n’est  de la présence de rubans aux couleurs changeantes. Les quelques arbres tombés nous forcent à changer de cap et réajuster le tir et le manque de neige en ce début de saison nous surprend lors de passage de cours d’eau et d’affleurement rocheux.

Tout au long du parcours nous sommes entourés d’une forêt riche et diversifié  composée de majestueux érables, bouleaux jaunes, cèdres . Des points de vue  aménagés nous permettent d’admirer le lac à plusieurs endroits le long du sentier.  Ce fut une magnifique randonnée en ski hors piste en très bonne compagnie et ce à moins de 30 minutes de Rimouski. Bravo à l’équipe de la ZEC pour avoir donné un deuxième souffle à cette boucle et de mettre en valeur la nature par votre nouvelle offre d’hébergement.

Pour vous rendre à la ZEC du Bas-Saint-Laurent à partir de Rimouski : Empruntez la route 232 puis au croisement de la 234, continuer tout droit sur la route de la réserve Rimouski.

NOTE: Il y a des frais quotidien (12$ par véhicule en 2019) à acquitter en ligne ou au dépanneur Esso de Mont-Lebel.

Fichier GPX pour votre GPS