Tag Archives: article

13Avr/21

Parcours: Gravier – Boucle Price – Métis – St-Octave – 28km

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Quelle belle façon de lancer la saison 2021 de gravel bike que de revisiter en version écourtée (version longue ici) une boucle dans le pays de Métis. S’éloigner du fleuve et rouler sur une section boisée diminue les effets négatifs du vent froid du début d’avril. Ce parcours est principalement asphalté, valonneux, sans mauvaise surprise et offre 5 kilomètres de gravier sur le Rang des Écossais près de la route McLaren. Il est aisé de commencer à l’église de Price ou à l’Église de St-Octave. Le 3e rang est particulièrement intéressant avec sa vue sur le fleuve. N’hésitez pas à ajouter des kilomètres en roulant en direction de Padoue. Gardez à l’esprit que les routes nord-sud peuvent offrir plus de dénivelé que leurs cousines est-ouest!

Fichier GPX pour votre GPS

06Avr/21

Parcours: Boucle(s) du lac St-Pierre à la Montagne St-Pierre – 20km et 22km

La Montagne St-Pierre à la Rédemption avec son sommet dans la Matapédia et une bonne partie de son pourtour dans la Mitis, ne cesse de stimuler notre imagination de skieur de fond hors-piste (voir ici et ici). Avec ce printemps hâtif qui redevient  un hiver en avril 2021, l’exploration aide à nous redonner le goût de remonter sur nos planches. L’objectif était d’explorer un autre secteur de cette montagne et de descendre dans une pente supervisée par la FQME. Le résultat sera encore mieux; 2 versions d’une belle boucle accessible et sans danger avec de beaux points de vue!

Ce diaporama nécessite JavaScript.

On accède aux 2 parcours via le stationnement aménagé de la Montagne St-Pierre pour les skieurs membre FQME (quotidien ou annuel) dans le Rang 4 du village de la Rédemption (au bout de la route Massé). Le début est évident puisque c’est la « skin track » de 3 kilomètres pour l’approche. Pour notre usage, à la croisée du gros chemin, on y tourne à droite pour la version courte de 20 kilomètres ou à gauche pour la version longue d’un peu plus de 22 kilomètres. La longue en plus de passer au pied des pentes, offre une belle descente douce en forêt, ce qui pour moi vaut vraiment le coup!

À partir de l’intersection des 2 tracés, on débute une longue ascension avec une faible pente qui nous fait longer le ruisseau provenant du lac St-Pierre que l’on contourne via un sentier bucolique. Il se connecte aux chemins d’éolienne qui eux nous permettent l’approche d’un bucher. On le traverse facilement pour croiser un autre chemin d’éolienne sur quelques dizaines de mètres seulement avant de s’engager dans un vieux sentier qui grimpe un peu pour ensuite redescendre dans une forêt mature et dégagée. Il semble même avoir été entretenu à l’été; avec l’épaisseur de neige, on a un peu les branches dans le visage!!! Il nous amène doucement au pied des pentes des amateurs d’adrénaline. Le retour de 3 kilomètre se fait sans effort vers le stationnement.

NOTE: sur le parcours de 20km, 1 y a une courte section de 500 mètres en bordure de la piste de motoneige et 2 pour le parcours de 22km.

Fichier GPX de la version courte (20km)

Fichier GPX de la version longue (22km)

30Mar/21

TOURISME: Le Mont Brown en 3 temps et 3 boucles (ski de fond hors-piste)

Il aura fallu 3 tentatives sur 2 hivers pour réussir à faire le tour du Mont Brown dans la Réserve faunique des Chic-chocs en Gaspésie. Peu connu mais offrant un sommet difficile et attirant, il intrigue! Lisez l’intégral si en faire le tour vous intéresse!

Mars 2020 (1ère fois)

J’avais vu le Mont Brown en Gaspésie à quelques reprises à partir des Vallières-de-St-Réal. Il piquait ma curiosité, sans plus. Lorsque les copains ont proposé d’explorer ce secteur en 2020, ma motivation a grandit un peu! Nous avons tenté le coup de l’ascension mais avec peu de succès. Le résultat de cette première fois est une boucle agréable qui permet de passer à ses pieds sans y monter. C’est un mélange d’ancien chemin forestier et un retour en partie par la ligne électrique. Attention, on doit traverser à 2 reprises la Rivière Bonaventure Ouest (c’est un petit ruisseau à ses débuts en Haute-Gaspésie!) mais en mars 2020, ce fut facile!

7 Mars 2021 (2ième fois)

Un an plus tard, il faut en faire le tour de ce Mont Brown! Comme à son habitude, ma complice Chantal étudie à fond la carte et les photos satellitaires. Elle trace une belle boucle qui emprunte des chemins forestiers et quelques vieux sentiers encore visibles dans ses outils de travail. L’équipe se composera de Chantal, de Marjorie (Membre du groupe FB Ski de fond hors-piste Est du Québec) et de moi. Le changement d’heure récent nous donne de la latitude pour terminer tard si nécessaire. La journée est superbe; soleil à profusion et neige idéale. La progression se fait bien et le tracé initial fonctionne mieux qu’espéré. On contourne la montagne par l’est avec une vue imprenable sur cette face dégarnie. L’envie d’y monter passe très rapidement, la pente étant très abrupte et l’approche complexe. On se faufile entre les jeunes feuillus qui encombrent une section de sentier plus serré. Vers 14h, on s’engage dans la portion incertaine de l’aventure; on cherche un vieux sentier qui descend sur le flanc du Brown. Après 50-60 minutes de piochage plein-bois, il n’est plus raisonnable de s’imaginer réussir et à contre coeur pour moi, il n’est pas plus raisonnable penser enchainer les chemins forestiers afin d’agrandir la boucle. On retourne sur nos pas. On peut constater que le retour est plus amusant. À se rappeler si vous utilisez les tracés plus bas; anti-horaire c’est plus le fun! Nous avons vécu une belle journée!

Ce diaporama nécessite JavaScript.

20 Mars 2021 (3ième fois)

On n’aime pas les histoires incomplètes! Le tour du Mont Brown à ski restera t-il une autre année non réalisé? On tente le coup une autre fois! Chantal a de nouveau travaillé sur des tracés; plan A, plan B, plan C et apporté avec elle des copies de photos satellitaires du secteur. L`équipe cette fois-ci est composée de Chantal, l’ami Marc (la sagesse, l’expérience, ouff!!!) et moi. L’objectif est de trouver le passage qui permettrait de fermer la boucle (celle non terminée lors de notre précédente sortie). On prend donc le chemin le plus court soit l’accès par l’ouest via les chemins forestiers. Hormis la traversée de la Rivière Bonaventure Ouest (on le rappel, c’est un petit ruisseau à ses débuts en Haute-Gaspésie!) qui s’est bien passé simplement en choisissant un endroit propice et en étant prudent, l’approche est facile. Notre plan A est de tenter de trouver le sentier prévu 2 semaines auparavant  en montant dedans cette fois. On le trouve rapidement et de façon surprenante, il n’est pas si difficile à suivre; il faut se faufiler entre les petits feuillus et les petites épinettes mais le tracé de Chantal fonctionne. Après 1,2km, on sort à quelques mètres seulement de la première tentative échoué 2 semaines plus tôt. YES! On a au moins une façon potable de joindre les deux côtés du Mont Brown!

Comme il nous reste du temps, pourquoi ne pas se frotter au plan C; la façon longue de joindre les deux côtés? Celui-là est encore plus facile avec ses chemins forestiers larges offrant un point de vue différent et tout aussi attrayant. Encore une fois, on doit traverser la rivière. Notre pont précaire de l’aller n’est plus conforme et Marc trempe bottes et skis! On trouve une autre traverse, déglace les skis de Marc et on ski paisiblement les 5 kilomètres jusqu’au voitures. On sait maintenant comment faire le tour du Mont Brown en ski de fond hors-piste!

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Les tracés:

NOTE:   Le départ se fait à une vingtaine de kilomètres de la route 299 sur la route du Lac Ste-Anne en direction de Murdochville. Utilisez les fichiers GPX pour localiser le début des parcours et pour vous guider. On laisse la voiture en bordure de la route. Évitez de le faire s’il neige question de ne pas compliquer le travail des déneigeurs.

Fichier GPX pour votre GPS (La boucle de l’ouest – 13km)

Fichier GPX pour votre GPS (Tour du Mont Brown – 21km)

Fichier GPX pour votre GPS (Raccourci – 1.2km) – Attention, le sentier est un peu encombré!

Fichier GPX pour votre GPS (Grand Tour du Mont Brown – 23km)

28Mar/21

ÉLECTRIQUE: Les premières questions à se poser…

1er d’une série d’articles concernant les vélos à assistance électrique, il tentera de répondre aux premières questions à se poser si notre intérêt se fait sentir.  Difficile de ne pas y penser en 2019! L’effervescence qui a débuté à l’été 2018 ne diminue pas! Très important de s’informer avant de faire l’achat d’un vélo possiblement le plus dispendieux de notre vie. Allons y!

1- Comme pour tout achat de vélo, on doit se demander ce que l’on veut faire avec notre bécane. Je roulerai sur quel terrain? Les vélos à assistance sont disponibles dans les mêmes segments que les versions régulières. À moins d’un budget illimité pour acheter plusieurs machines, on devra faire un choix: laquelle comblera mon besoin? Je veux faire du gros sentier? Je veux rouler sur piste cyclable et sur la route? Je suis un routier pur et dur? Cette question permet de diriger mon choix vers le type de vélo (hybride, route, montagne) et ses variantes.

 

2- Pourquoi l’assistance? Je n’en peu plus du vent et des côtes mais sinon, pas besoin! Je veux rouler plus souvent et plus longtemps, je ne fais pas tant de côtes. Je veux m’amuser dans des sentiers difficiles autant en montant que lors des descentes. Cette question permet d’aider notre choix pour le type de moteur et la puissance requise. Le moteur dans la roue arrière, connu depuis longtemps, fonctionne très bien sur le plat et dans les côtes peu abruptes. Le  moteur dans le pédalier pour sa part, offre en plus, une grande capacité dans les côtes même très abruptes simplement parce qu’il est aidé, comme vous, par la transmission du vélo. Son poids mieux centré est aussi un avantage dans le contrôle de la bicyclette, particulièrement en sentier.

3a- Qui fabrique le moteur et qui fabrique la batterie? Vous connaissez le nom? Est-ce une entreprise connue? Est-ce une entreprise solide? Le fabricant est-il présent au Canada pour offrir du service à la clientèle? Faîtes un peu de recherche! Si vous ne pouvez trouver le fabricant du moteur de la bicyclette que vous convoiter, poussez vous! Sérieusement, il y a plusieurs joueurs solides et fiables comme Shimano, Bosch, Brose, Yamaha, Panasonic, Bafang, Promovec, TQ, Fazua, Ebikemotion, etc sur le marché mais il y aura aussi beaucoup de chinoiseries inconnues qui seront impossibles à maintenir en vie si le moindre pépin se présente.

3b- Qui vend ce vélo à assistance? A-t-il la capacité de vous offrir du service sur la partie cycle mais aussi sur la partie assistance? A-t-il les certifications souvent exigées par les fabricants comme Bosch et Shimano (ou autres?)? A-t-il les logiciels et matériels requis pour faire les mises à jour aux systèmes et assurer le diagnostique des problèmes? Vous vous dites que ce n’est pas important puisque vous irez ailleurs, chez votre technicien habituel? Même avec de la bonne volonté, il sera pratiquement impossible à votre marchand de cycle d’offrir le service sur tous les systèmes sur le marché. Il est souvent impossible de trouver l’information et les pièces pour ces marques.

4- Combien de Volt, d’ampère/heure, de Newton/mètre, etc? Ne vous accrochez pas trop les pieds dans toutes ces questions techniques et comparatives. Essayez la bicyclette dans les conditions qui représentent votre utilisation. Est-ce que ça correspond à ce que vous cherchez? Est-ce que vous avez du plaisir? Êtes-vous confortable? Est-ce que vous vous sentez en sécurité? Les fabricants majeurs sont en compétition et ils ne se laissent pas distancer par leurs concurrents; ils vous offrent le meilleur de la technologie actuelle, que ce soit au niveau de la puissance, de l’autonomie ou de la fiabilité.

5- Le fabricant Z dit que son système Y a une meilleur autonomie que X avec un poids beaucoup plus bas!!!  Oh, ce serait surprenant!!!!  Les batteries de capacité semblable en W/h pèse un poids équivalent. Un système plus efficace dépensera effectivement l’énergie à un rythme plus bas donc offrira une autonomie meilleure. Cependant, actuellement (avril 2019) , aucun système connu sur le marché n’e surpasse les autres. Fazua offre une motorisation plus légère mais elle est moins puissante avec une batterie ayant moins de réserve.

6- Aurez-vous besoin de déplacer votre vélo sur votre voiture? Possédez-vous déjà un porte-vélo? Quelle est la charge totale qu’il peut transporter? Quelle est le poids maximal par vélo? On suggère habituellement de transporter les vélos à assistance avec un porte-vélo sur attelage remorque. Plutôt difficile de monter un vélos de 45 livres sur le toit de sa voiture!!! Un porte-vélo comme le Yakima Hold-up peut transporter sécuritairement 2 bicyclettes de 60 livres. Vous voulez investir des milliers de dollars dans un vélo et le transporter avec un porte-vélo inadéquat? Pensez sécurité et investissement.

 

7- Je peux me monter un vélo à assistance pour beaucoup moins cher que ça avec le kit XYX sur le net! C’est fort possible!!!! Est-ce fiable? Par expérience,  les kits disponibles en ligne sont mieux adaptés aux clients ayant un tempérament de bricoleur. Ils sont généralement puissants mais offrent une fiabilité très variable et nécessitent habituellement des ajustements fréquents. Cela peut amuser un bricoleur! Le comportement est aussi plus rude et moins subtile puisque les capteurs seraient moins évolués.

En passant, êtes vous conscient que les batteries de vélos à assistance sont considérées dangereuses? Êtes vous certains que votre batterie et votre chargeur à rabais sont sécuritaires? Important il me semble…

Ce sont les premières questions à se poser. Vous en avez d’autres? N’hésitez pas à nous contacter ou passer nous voir en magasin. Surveillez notre série d’articles sur ce sujet.

26Mar/21

BESOIN D’UN COUP DE MAIN!

Tu as quelques heures/jour et/ou quelques jours/semaine à offrir sur quelques mois? Je suis flexible. Tu as de l’entregent, tu es à l’aise avec l’informatique, avec le téléphone, tu veux aider? JE SUIS INTÉRESSÉ!!! Je vais faire la mécanique et tu seras très important(e) pour me concentrer la dessus. Pas besoin de compétences avancées dans le vélo. ON S’AMUSE EN PLUS!!!!

 

25Fév/21

Parcours: Boucle du Mont-Blanc et de la cache à Michel (Réserve Faunique Matane) – 16km

Le Mont-Blanc dans la Réserve Faunique de Matane est imposant et offre un terrain de jeux immense. Plus connu pour ses secteurs de ski de descente et sa section de marche du SIA, le ski de fond hors-piste n’y est pas en reste. Grâce à cet hiver 2021 ou le chemin principal est déneigé par les forestiers, l’exploration se poursuit et les belles découvertes s’accumulent!

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Inspirée par le champ de neige qui aboutit près de la cache à Michel, Chantal a encore une fois pondu un parcours épique; distance raisonnable avec panorama grandiose! Le départ de ce trajet se fait au stationnement du sentier d’accès du SIA pour le Mont-Blanc. Plutôt que d’emprunter ce sentier, on se lance sur le chemin qui le croise (utilisez le GPX). On y monte doucement dans un environnement forestier pour petit à petit commencer à voir les beautés qu’offre l’altitude. Après 5.7 kilomètres, on remonte sur le SIA; seul secteur ou il y a des traces devant nous. Nous skions entre les fantômes.

Au kilomètre 7, on quitte le connu pour naviguer à vu sur 250 mètres à travers la forêt peu dense pour atteindre l’entrée d’un champs de neige. Nous aurons droit à 400 mètres de pur bonheur sur 150 mètres de dénivelé; accessible à tous avec tout l’espace nécessaire pour manoeuvrer. La vue sur le Mont-Logan et par moment le plateau du Mont-Albert est saisissante. Nous sommes tout près de la cache à Michel sans l’atteindre. Le retour se fait par des chemins forestiers qui remontent doucement au début pour ensuite nous offrir des descentes amusantes et ludiques.

Merci aux amis Pascale et Reynald pour la belle compagnie et le partage de la tâche d’ouvrir et les plaisirs de la descente!

Fichier GPX pour votre GPS

Fichier GPX pour votre GPS (petite variante)

18Fév/21

Des Ski-raquettes chez Voilé?

Voilé fabrique des Ski-raquettes? Pas tout à fait mais le Ultra Vector BC 154cm remplace très bien le traditionnel Ski-raquette comme le OAC KAR 147. Plutôt qu’une peau pour l’adhérence, ils offrent un système d’écailles. La double cambrure les faits montés facilement sur la neige: super en descente mais aussi en avançant sur le plat dans la neige profonde. Le profil de 119-90-105 et le rayon de 16.5 mètres les rends très joueurs. Humblement, pour moi, c’est le meilleur ski-raquette!!!

26Jan/21

Parcours: Mont Jimmy-Russell (Réserve Faunique de Matane) – 16km

Le Mont Jimmy-Russell, avec son sommet de 934 mètres, est situé à une quarantaine de kilomètres de l’entrée de la Réserve Faunique de Matane. C’est une  autre montagne improbable à gravir en hiver.  Le chemin pour s’y rendre est rarement déneigé. En 2020, merci aux forestiers de nous offrir cette opportunité. J’avais raté ma chance en 2012 et 2016. Je peux affirmer dès maintenant que je regrette. Moi qui adore le Mont-Blanc, le Jimmy-Russell est mon coup de coeur des dernières années.

Pour s’y rendre, quand c’est déneigé, on entre dans la Réserve Faunique de Matane par la barrière John près de St-René de Matane sur la route 195. On roule sur la Route 1 pendant plus de 40 kilomètres jusqu’au Lac Bonjour après avoir dépassé le Lac Matane et la route pour les Étangs à la truite. On stationne la voiture pour ne pas nuire aux opérations forestières et on utilise le fichier GPX pour se diriger. Je suggère de l’utiliser  dans la direction inversée par rapport à ma complice Chantal et moi si vous désirez des descentes un peu plus excitantes. L’ascension se fait lentement et peu nécessiter l’utilisation des peaux si la neige est profonde. Mètre après mètre, la vue se bonifie; par temps clair, la boucle autour du sommet, elle, permet de s’offrir un coup d’oeil sur les Monts Beaulieu, Nicol-Albert,  Bayfield et Blanc, entre autre. L’ambiance rappelle celle du Mont-Blanc et du Mont Logan.

Pour nous, la météo change rapidement avant la descente du retour. Le ciel devient gris et la neige commence à tomber. Les prévisions étaient justes. Nous profitons tout de même du plaisir de quelques virages. Au retour au véhicule, le vent est de la partie. Pas de temps à perdre; pas question de rester pris sur la Réserve et attendre la charrue dans la nuit de dimanche à lundi!!!

Comme toujours, utilisez le fichier GPX et cette information comme supplément à votre expérience, votre jugement et votre responsabilité. Soyez préparé aux conditions de montagne et les changements rapide de la météo.

Fichier GPX pour votre GPS

29Déc/20

À la recherche de la NEIGE!!!!

Avec la température tristounette de la journée de Noel, il ne nous restait plus de neige pour skier. Mais si on cherchait dans l’arrière pays et en altitude plutôt que de rester sur notre divan?

26 décembre 2020

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Nous sommes sur le gazon à Matane. Il pourrait neiger en après-midi. Plusieurs sommets se retrouvent sur la Réserve Matane. On espère qu’il reste un fond en altitude et que la nouvelle neige arrive. Comme l’état de la route risque d’être difficile, on utilise la nouvellement acquise Vélo Spécialité mobile: un vrai truck et de l’espace pour se changer. On fait ça court. La route de la Réserve Matane est boueuse et et glacée par endroit. Il pleut. Pas beaucoup d’espoir quand on regarde le Lac Matane, tristounet. Seul espoir potentiel est de monter la route du Mont Valcourt à pied jusqu’à ce que la neige soit resté au sol. On monte jusqu’à 400 mètres d’altitude pour enfin chausser les skis. Rapidement, la pluie change en neige un peu mouillée et elle reste au sol. Les conditions sont marginales mais on ski!!!! On doit rester prudent dans la descente pour ne pas accrocher un caillou et se répandre au sol! On repart à la noirceur avec une grosse neige lourde qui tombe. Au retour à Matane, c’est blanc !

27 décembre 2020

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Il y a de la neige à Matane. Non skiable mais il y a de l’espoir. Pas envie de se retaper la route difficile de la Réserve Matane mais on peut y toucher par un autre chemin. La destination est St-Jean-de-Cherbourg. Coup de chance, des propriétaires sur la route du Pont Blanc ont déneigé sur quelques kilomètres. Nous pourront lancer notre randonnée un peu plus près du but. Il y a 10 centimètres de neige au sol. C’est pas si mal. 1ère descente, je sens les cailloux sous mes skis. Je me tasse sur ce que je crois être un petit banc de neige. AH!!!!! mon ski s’enfonce dans la boue et je me retrouve au sol. Je peine à me relever. Ma main s’enfonce dans la boue à chaque tentative; dégueulasse!!! On sera plus prudent pour la suite de la sortie. On traverse le pont de VTT qui remplace le Pont Blanc et on monte sur 4 kilomètres en longeant la Réserve. C’est superbe même si on slush à l’occasion. Grattoir requis!!!!! Nous avons presque du plaisir dans les descentes! Ce sera 10 kilomètres de plaisir!!!