Tag Archives: article

12Juil/18

TEST DE LA VRAI VIE: Vélo de montagne à assistance électrique

1er de la série « TEST DE LA VRAI VIE »! J’y fais l’essai d’un vélo de montagne à assistance électrique comme je le ferais dans ma vie de tous les jours; je roule les même sentiers et de la même façon. Je donne mes commentaires. Est-ce que j’ai aimé? Oh que oui! J’adore le système Bosch CX du Raleigh Tokul IE. Est-ce que le vélo de montagne à assistance est dans mon futur? Bien sur! Je n’aurai pas que du vélo à assistance mais j’en aurai un dans mon écurie. Regardez la vidéo!!!

05Juil/18

Parcours: FAT (Plage) – Quai de Miguasha (Est et Ouest) – 5,25km et 3,5km (x2!)

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Le secteur de Miguasha (vous vous souvenez du Parc de Miguasha regorgeant de fossiles?) offre des plages sur fond et environnement très variés,  unique en leur genre. Si vous osez ajouter la Pointe aux corbeaux à ce que je propose (peu recommandable même à marée très très basse), vous aurez l’impression de changer de province et même de pays! Il en existe probablement quelques autres courtes sections.

Départ: Il est plus simple de se lancer à partir du quai de Miguasha, au bout de la route Wafer. Vous pourrez rouler en direction de l’est sur 5,25 kilomètres avant d’atteindre la Pointe aux corbeaux. Si vous roulez vers l’ouest, après 3,5 kilomètres, vous atteindrez la Pointe à Fleurant, juste après le Chemin de la Baie, qu’il est peut-être  possible de contourner à marée basse. Il y a possiblement quelques centaines de mètres à quelques kilomètres par la suite jusqu’au marais de l’anse près de Escuminac Flats. Ils nous a été impossible de contourner la pointe et de poursuivre. Il ne semblerait pas avoir de point d’entrée ou de sortie dans ce secteur hormis des rues privées.

Marée: Les deux sections suggérées peuvent se faire facilement jusqu’à 2h avant la marée haute. Il est toujours mieux de se donner plus de marge de manoeuvre!

À l’est du quai de Miguasha: Fichier GPX pour votre GPS

À l’ouest du quai de Miguasha: Fichier GPX pour votre GPS

27Juin/18

Bikepacking: Un tour des tours des monts Notre-Dame (Bas St-Laurent)

Texte et photos: Chantal Quintin

La montagne Saint-Pierre et le mont Val d’Irène sont reconnus pour la glisse, mais qu’en est-il pour le bikepaking ?  Une balade en ski de fond hors piste sur la montagne Saint-Pierre et une journée de glisse en alpin sur le mont Val d’Irène cet hiver m’ont permis de constater qu’il y a une quantité phénoménale de chemins signifiant un fort potentiel pour le bikepacking 🙂.  Ainsi avec une longue fin de semaine de congé devant nous, nous envisagions Guy et moi d’explorer ce secteur.

La préparation est de mise. Devant l’ordinateur, je tente de faire une boucle reliant des segments de chemin qui pourraient être empruntés par nos vélos. Le point de départ et de retour est le village de La Rédemption. Une boucle totalisant près de 70 km pour deux jours, en passant par la Montagne Saint-Pierre (la tour d’observation Val-Marie, 906m), Val d’Irène (la tour d’observation, 686 m), le mont météo (le radar météo, 700 m). Le tout me semble réaliste. J’ai même quelques extras au cas où (la montagne Pierre-Brochu, ce qui ne fut pas une très bonne idée finalement !!!).

Nous débutons notre première journée sachant que nous avons un dénivelé positif d’environ 500 m qui nous attend sur les 7 premiers kilomètres. Un coup de pédale à la fois, on croise deux charmants messieurs en VTT qui nous trouvent un peu fous et on pousse le vélo dans la fameuse côte à Boudreau. Le paysage s’ouvre de plus en plus autour de nous au fur et à mesure que nous gravissons la montagne. Les efforts sont récompensés devant l’immensité des éoliennes qui nous entoure et la vue au sommet de la tour Val Marie. Nous voyons au loin Val d’Irène, notre prochain objectif de la journée. Une belle descente sur des chemins forestiers nous permet de récupérer de notre ascension. Nous arrivons au pied de la montagne pour notre seconde ascension de la journée. Le sentier est étroit traversant une érablière. C’est magnifique et ça nous donne de l’énergie pour atteindre notre 2e sommet de la journée.

La deuxième journée, beaucoup moins importante en dénivelé positif que la première (bien que nous avons eu quelques petites surprises de montées), fut riche en découvertes. Le radar météo, le lac Saint-Pierre, la chute du lac Alfred sont mes coups de cœur.
Suite à nos deux journées, je constate que la montagne Saint-Pierre n’est pas seulement un joyau pour le ski de fond hors piste, mais aussi pour le bikepacking. Avec la grande diversité de chemins que nous avons empruntés (forestiers, rang, vtt) et les paysages que nous avons croisés, ce secteur est magnifique à parcourir…. pour ceux et celles qui aiment les ascensions!

Merci à Chantal pour la création à l’aide de notre nouveau fond de carte Trakmaps d’un autre parcours très amusant! Il y a de belles sections de piste de VTT ou le plaisir de rouler à vélo de montagne est très présent.

Guy

Fichier GPX pour votre GPS

NOTE: Utilisez ce tracé en toute responsabilité; il emprunte par moment des sentiers de VTT officiels où les vélos ne sont peut-être pas bienvenus.

26Juin/18

ÉQUIPEMENT: Essai du sac de selle Topeak Backloader 15L (p2)

Amateur de bikepacking depuis plusieurs années, j’ai utilisé plusieurs méthodes pour le chargement arrière. Ces solutions faisaient le travail mais rarement de façon idéale. En 2018, j’ai décidé d’aller de l’avant et de faire l’essai du Topeak Backloader 15L (voir la partie 1 pour le dévoilement). Conclusion? J’aime beaucoup! Il est très flexible d’utilisation et offre une bonne stabilité sur le vélo. La version 15 litres (modèle vu dans la vidéo) se vend 125$ et offre un volume de chargement élevé pouvant poser problème avec certains vélos dont la selle est plus près du pneu. La version 10 litres de 105$ pourrait être un meilleur choix à ce moment ou si vous savez que vous voyagez léger. J’approuve et suggère le Topeak Backloader!

NOTE: Après essai, si vous n’avez pas besoin de 15 litres de volume, utilisez la version 10 litres; elle est plus adéquate pour un volume moyen. Ça fonctionne quand même mais c’est moins stable même en compressant la charge.

 

 

23Juin/18

Autre apparition dans le Vélo Mag! – Privilège

Pour une seconde fois en quelques mois, j’ai le privilège de me retrouver dans le Vélo Mag; après le gravel bike, je jase de bikepacking. J’y donne mon humble avis sur divers aspects de cette pratique que j’affectionne particulièrement. Merci à Maxime Bilodeau pour l’entrevue et à mes clients de me faire confiance!  Cliquez sur l’image pour lire l’article!

21Juin/18

Essai client: La Weehoo , une chouette remorque pour faire des balades avec les enfants!

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Texte et photos: Mélanie Gagné

J’adore faire du vélo. Quand je regarde des images du Danemark ou des Pays-Bas (entre autres), avec des gens de tous âges et de tous styles qui font quotidiennement leurs déplacements à vélo, ça me fait rêver. Le vélo pour moi est le moyen de transport par excellence. En devenant maman, j’avais hâte d’y initier mon fils. Depuis qu’il a un peu moins d’un an, nous faisons ensemble beaucoup de déplacements à vélo (aller à la garderie, aller à l’épicerie, etc.). Ces moments de transport actif sur deux roues sont précieux : on prend l’air, on observe le paysage, on discute, on chante.

J’ai commencé par acheter le siège traditionnel pour enfants à installer derrière le vélo, j’ai aussi eu une remorque Chariot. Cette année, notre nouveau joujou est la Weehoo. Il s’agit d’une remorque avec un système de pédalage IGO qui permet aux enfants de faire de l’exercice pendant les déplacements, en étant confortablement assis.

Ce que j’aime de la Weehoo :

  • Légère, ne prend pas dans le vent ;
  • Là où mon vélo passe, la remorque s’y rend aussi ;
  • S’attache facilement au vélo (plusieurs adaptateurs fournis) ;
  • Permet à mon garçon de pédaler lui aussi, s’il en a envie ;
  • Sa couleur vive la rend bien visible des automobilistes ;
  • Il y a des petits espaces de rangement pratiques ;
  • On peut se procurer une toile de protection contre le vent et la pluie ;
  • On peut l’utiliser longtemps parce qu’elle convient pour les enfants de 2 à 9 ans (le siège s’ajuste facilement) ;
  • C’est un détail, mais chez nous, on aime son nom rigolo ! 😉

Bémols :

  • Si la Wheehoo reste attachée au vélo pour le rangement, ça prend beaucoup d’espace ;
  • Le vélo avec la Wheehoo ne tient pas en place avec le pied de vélo. C’est un train ! Il faut l’accoter sur un mur ou sur quelque chose (surtout avec le climat venteux matanais) ;
  • Il faut développer une technique pour tenir le vélo et la Weehoo contre soi tout en installant l’enfant dans la remorque (ou demander de l’aide). Personnellement, je ne trouve pas cela compliqué, mais je le mentionne parce que ça peut être un bémol pour certaines personnes.

Je recommande la Wheehoo. C’est un beau produit, intéressant et qui peut se revendre facilement. Pour les parents qui aimeraient l’essayer avant de l’acheter, la Maison des familles de La Matanie en a une à louer.

J’ai un rêve : voir plus de familles à vélo dans La Matanie et croiser d’autres Weehoo dans la rue. 😉 Je reçois souvent des félicitations au sujet de mes déplacements à vélo avec fiston. Les gens me trouvent vaillante, courageuse. C’est gentil, mais il faut expérimenter le transport actif pour se rendre compte que c’est beaucoup plus simple que ce que l’on imagine. J’ai fait le test à quelques reprises de chronométrer mes déplacements en ville et plusieurs fois j’ai mis le même temps à me rendre quelque part en vélo qu’en voiture (et parfois moins de temps). On a tort de croire que c’est plus long de pédaler. Essayez pour voir ! Vous y prendrez goût ! 😉

Merci à Guy de Vélo Spécialité de prendre soin de mon vélo et de m’aider dans la réalisation de mes rêves de vélo (comme acheter une Weehoo)!

Infos sur le transport actif
Infos sur la Weehoo

Passez un bel été sur votre vélo en famille !

Mélanie Gagné

19Juin/18

ÉQUIPEMENT: Essai du sac de guidon Topeak Frontloader

Amateur de bikepacking depuis plusieurs années, j’ai utilisé différentes solutions bricolées pour le chargement à l’avant, passant du harnais cousu au harnais de plastique avec courroies. Bien que fonctionnelles, comme pour l’arrière du vélo, je ne m’étais pas permis l’achat d’un vrai produit adapté pour l’avant, plus simple et plus léger. Bien que mon dernier bricolage est très solide et superbement stable, j’avais envie de faire l’essai du Topeak Frontloader afin, idéalement, de pouvoir offrir un produit commercialement disponible. Conclusion? C’est un très bon produit, simple d’utilisation et stable sur le vélo. Il est disponible pour 110$ incluant le sac au sec de 8 litres. Il s’ajuste bien au vélo grâce aux espaceurs inclus.  J’approuve et suggère le Topeak Frontloader!

13Juin/18

Mon avis sur l’aspect de la visibilité à vélo de la loi 165 (les réflecteurs!)

Qu’y-a-t-il de nouveau dans la loi 165 concernant la visibilité des vélos?

  1. Les amendes pour les infractions commises par les cyclistes sont augmentées. Elles sont dorénavant de 80 $ à 100 $.
  2. Des mesures alternatives sont permises pour combler l’absence de réflecteurs sur des parties du vélo comme les pédales automatiques et les rayons.

Voilà!

Plusieurs personnes dans les dernières semaines ont eu l’impression que l’obligation des réflecteurs était une nouveauté avec la loi 165; ce n’est pas le cas. Je travaille dans le domaine du vélo depuis plus de 20 ans et ces fameux réflecteurs ont toujours été obligatoires. La loi 165 autorise maintenant quelques alternatives (voir texte en gras) pour les roues et les pédales.

Est-ce que l’application par les policiers sera resserré? Je ne sais pas! C’est mon avis et cela n’engage que moi mais je ne crois pas, à tout le moins en région. Personnellement, j’ai beaucoup plus confiance, pour ma sécurité, au respect du code de la route et à l’emploi de lumières clignotantes très puissantes plutôt qu’aux réflecteurs, de jour comme de nuit.

ACCESSOIRES DE VISIBILITÉ OBLIGATOIRES SUR LE VÉLO

Source: saaq.gouv.qc.ca

  1. Réflecteur blanc à l’avant
  2. Un des accessoires de visibilité suivants sur la roue avant :
    • réflecteur jaune ou blanc fixé aux rayons de la roue avant et visible des deux côtés de la bicyclette
    • pneu dont les deux flancs sont réfléchissants
    • jante dont les deux côtés portent une bande réfléchissante continue sur toute la circonférence

    En l’absence de dispositifs réfléchissants sur la roue avant, vous devez installer une bande réfléchissante jaune ou blanche de chaque côté de la fourche.

  3. Réflecteur rouge à l’arrière
  4. Un des accessoires de visibilité suivants sur la roue arrière :
    • réflecteur rouge ou blanc fixé aux rayons de la roue arrière et visible des deux côtés de la bicyclette
    • pneu dont les deux flancs sont réfléchissants
    • jante dont les deux côtés portent une bande réfléchissante continue sur toute la circonférence

    En l’absence de dispositifs réfléchissant sur la roue arrière, vous devez installer une bande réfléchissante rouge ou blanche sur chaque hauban.

  5. Réflecteur jaune ou blanc à chaque pédale. Si les pédales ne sont pas munies de tels réflecteurs, le cycliste doit porter une bande réfléchissante autour de chaque cheville ou des chaussures pourvues de bandes réfléchissantes.

Donc, la loi 165 donne un peu de latitude pour l’aspect réfléchissant des roues et des pédales. Si vous désirez vous conformer, vous devez, si ce n’est pas déjà installé sur votre bicyclette, ajouter des réflecteurs ou les accessoires requis. Quelles sont les dimensions des réflecteurs et comment doivent ils être fabriqués (au moment d’écrire ces lignes le 12 juin 2018, je n’ai pas trouvé cette information).

Si vous faites du vélo à la noirceur, attention!

Le Code de la sécurité routière oblige l’installation d’accessoires additionnels :

  • un phare ou un feu blanc à l’avant, qui peut être clignotant
  • un feu rouge à l’arrière, qui peut être clignotant

Comme marchand de vélo, j’ai l’obligation de vendre des vélos conformes à la loi pour la visibilité de jour. L’éclairage de soir est du ressort du cycliste.

Pour le vélo électrique : casque obligatoire

Le Code de la sécurité routière oblige les cyclistes qui font du vélo électrique à porter un casque de vélo.

Il n’y a donc pas beaucoup de changement concernant la visibilité du vélo avec la loi 165 si ce n’est des assouplissements.

12Juin/18

ÉQUIPEMENT: Sac de selle Topeak Backloader 15L (p1)

Amateur de bikepacking moi même, je ne m’étais pas permis l’achat d’un vrai sac de selle parce que un peu cher, pas toujours facile à obtenir au Canada, frais de douane important sur les achats outre frontière. Le fabricant Topeak offre maintenant 3 sac de selle pour le bikepacking en volume de 6 litres, 10 litres et 15 litres. La distribution canadienne est excellente et le prix très raisonnable.