Tag Archives: Ski

15Fév/20

5e et 6e initiations au Ski – Raquette!

6e groupe: Yves, Isabelle, Guillaume, Catherine et Nancy

15 février 2020, nous en étions à nos 5e et 6e initiations au Ski – Raquette de 2020! Il faisait froid en matinée avec un -20C bien sonné mais les braves étaient présents avec le sourire! Pour le groupe de l’après-midi, un agréable -10C nous auras permis de faire le Grand Tour, une première pour les initiations. Merci à Catherine, Isabelle, Nancy, Guillaume et Yves pour les bons moments. Il y aura eu quelques bons fous rires! Quel territoire incroyable que nous offre le Club de ski de fond de Matane! Vous voulez essayer? C’est un petit 5$ seulement pour s’amuser! Surveillez l’annonce d’une prochaine initiation. Vous voulez vous équiper? On a tout ce qu’il faut!

13Fév/20

PARCOURS: Le tour des Champs de Mars – 13km (ski de fond hors-piste)

Rarement ai-je besoin de 3 sorties d’exploration pour arriver à pondre un parcours de ski de fond hors-piste. La première, en compagnie de mon ami Marc a fait germer l’idée de faire le tour de cette belle montagne qu’est Les Champs de Mars grâce à la découverte d’un sentier du côté Ouest. La seconde, en compagnie de Chantal a permis de valider d’utiliser la montée de Blanche Lamontagne et de poursuivre vers le nord afin d’approcher le Ruisseau Castor. La troisième, encore avec Marc aura permis de connecter les 2 portions en dévalant doucement un flanc du Macoun dans une boulinière (Une boulaie ou  boulinière  est une forêt où prédomine le bouleaupuis en traversant le Ruisseau Castor.

En pratique, on obtient une belle boucle de longueur raisonnable qui débute dans le stationnement des Champs de Mars / Blanche Lamontagne sur la route 299. Je recommande d’effectuer la randonnée de 13 kilomètres dans le sens horaire afin de descendre dans la boulinière plutôt que de devoir y monter ses 140 mètres de dénivelé en moins de 1 kilomètre. L’ascension du flanc ouest des Champs de Mars peut nécessiter les peaux dans certaines conditions de neige. Au point le plus élevé de la grimpette, la vue sur le Macoun nous permet de comprendre pourquoi les amateurs de descentes s’y rendent; Il offre des sous bois de bouleau très dégagé. Ceux-ci nous permettent de descendre sécuritairement vers le Ruisseau Castor. Soyez prudent, il faut le traverser; il est actif! On remonte ensuite très doucement dans un chemin sur le flanc de Blanche Lamontagne pour redescendre vers le stationnement. La vue sur les Champs de Mars et ses champs de neige est à plusieurs reprises impressionnante.

Je suggère fortement l’utilisation du GPS puisque l’affichage est presque inexistant sur l’ensemble du parcours et il est très facile de suivre des traces de ski qui nous dirigent au mauvais endroit. Une petite portion du parcours se trouve dans le Parc de la Gaspésie et nécessite d’obtenir une autorisation d’accès à l’arrière-pays à l’accueil du Centre de découverte et de services. La plus grande partie se trouve dans la Réserve Faunique des Chic-chocs par contre.

Je tiens à remercier l’ami Jean-Louis pour ses suggestions afin de boucler le parcours.

Fichier GPX pour votre GPS

11Fév/20

ASTUCE: Trucs pour éviter les ampoules aux pieds

Un talon à protéger?

Je souffre très rarement d’ampoules aux pieds mais j’ai vécu 2 épisodes récemment avec 2 bottes différentes. Peut-on prévenir? La friction et le mouvement sont les ennemis.

OK! Voici tout de suite l’astuce des astuces qui a fait le plus grosse différence pour moi avec mes bottes de cuir:

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Suggéré par les amis Nadine et Jean-François de Longueuil, l’utilisation d’un pot de yogourt pour fabriquer un « cup » à talon, inséré sous la semelle et permettant au bas de glisser un peu sans friction. Ça marche!!!!!

Et d’autres trucs:

Si le problème est très léger ou que l’on recherche simplement la prévention, il est possible d’utiliser un produit permettant d’abaisser la friction de la peau sur la zone à protéger.

Une couche de Hypafix disponible en pharmacie, protège la peau et permet d’éviter la friction avec les bas. La résistance se fait sur le ruban Hypafix (disponible en pharmacie) plutôt que la peau. Solution préventive. Ça fonctionne bien pour moi.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

En solution préventive majeure ou en solution de survie, on peut utiliser le ruban 3M Nexcare comme rembourrage par dessus les ampoules et couvrir avec de l’Hypafix . Ça protège un talon amoché!

Même solution préventive mais avec du ruban de Kinésiologie pour renforcer le 3M Nexcare. Le ruban de Kiné est extensible donc se conforme mieux au pied.

Un ruban adhésif glissant (clear tape) sur le bas permet au bas de glisser un peu sans s’accrocher sur le tissus de la botte; du mouvement mais pas de friction!

Le Ezeefit Ankle bootie 2mm permet de protéger les talons de la friction et comble l’espace parfois présent à l’intérieur de la chaussure. Mes talons semblent manquer de volume et ce produit fait le travail avec mes bottes de cuir italiennes.

On peut aussi mettre le Ezeefit Ankle bootie 2mm  par dessus le bas si on désire seulement combler l’espace à l’intérieur de la chaussure.

Non testé par moi mais suggéré par une cliente, porter un bas de nylon sous le bas régulier offrirait aussi une diminution de la friction et une protection.

L’utilisation d’un bas respirant très mince et très doux sous le bas de laine est la base pour moi dans le confort de mes pieds. ET n’utilisez pas vos vieux bas usés et défraichis!

Des lacets de hockey (ils sont cirés) permettent à la botte de conserver son ajustement en ne se relâchant pas. Le mouvement s’en trouve limité.

J’utilise souvent une combinaison de ces astuces et ce en fonction de chaque botte. Elles ne posent pas toutes le même problème.

05Fév/20

TOURISME: La traversée Inter-Centre des Laurentides (OUCH!)

Crédit photo: Jean-Paul Croteau (zone.ski)

Comme  l’explique très bien Jean-Paul Croteau de Zone.ski, la Traversée de L’Inter-Centre, est un événement sur invitation. Chaque nouveau participant doit être parrainé par un skieur l’ayant déjà réalisé. Comme pour la TDL (Traversée des Laurentides), une randonnée de plusieurs jours encore plus difficile, le parrainage aide à intégrer des nouveaux ayant le potentiel de passer au travers. Pour L’Inter-Centre du samedi 25 janvier 2020, entre 70 et 80 skieurs prenaient le départ avec un objectif maximal de 33 kilomètre et plus de 1300 mètres de dénivelés en passant par les montagnes, Noire, Blanche et Grise dans les municipalités de Lac-Supérieur, Val-Des-Lacs et Saint-Donat dans les Laurentides.  Nous étions les skieurs ayant parcouru la plus grande distance pour participer soit environ 750 km pour moi (Matane) et 650 km pour Chantal (Rimouski)

Comment j’ai vécu ça? Réveil avant 5h du matin, préparation, 1h30 de route, transport de groupe en autobus, ça va vite! Enfin sur les skis, ce sera le plus facile surtout avec cette douce température; erreur! L’ascension de la Noire sur 4 km, nécessitera les peaux pour nous les skieurs sur écailles afin d’éviter de perdre nos bras avant la seconde montagne. Nous ne sommes pas les derniers au sommet ou presque. Normand nous prévient que la descente est super le fun avec beaucoup de virages. Incroyable! J’ai l’impression de skier une piste de Bobsleigh! Ça vire de tous les côtés et il ne reste presque plus de neige vierge pour se ralentir. Les locaux rient, crient et se tapent sur les cuisses en passant du chasse-neige aux virages télémark sur leurs skis étroits à fartage. Je regrette amèrement d’avoir choisi mes longs skis de 1,95 mètres et de ne pas avoir regardé au préalable quel sera le terrain. Je bougonne un peu et me prend 2 bonnes chutes.

L’ascension de la Blanche est un peu plus facile. Elle offre une superbe vue au sommet et sa descente est plus raisonnable même si les cuisses paient sérieusement pour l’effort soutenu.  L’arrêt au refuge du Lac à l’appel permet la recharge des batteries. Il devient clair pour moi que j’opterai pour le côté moins pentu du circuit de la Grise afin d’éviter une autre descente épique, à la frontale cette fois par surcroit. Le choix sera judicieux avec une fin agréable à la noirceur et plus de 7 heures de ski. Ouf!

Ma conclusion? Un bon coup dans les dents pour mon orgueil. J’avais sous estimé le terrain. Je croyais que ce serait assez plat et que les descentes seraient faciles. Pour la forme physique, j’étais conscient que je serais limite, conséquence de mes courtes sorties d’entrainement. Par contre, j’ai été impressionné par le territoire skiable ainsi que son organisation/balisage ET SURTOUT j’ai adoré la camaraderie des amis skieurs rencontrés. WOW!

Et comment ma complice Chantal a trouvé son expérience?

L’Inter-Centre, une aventure humaine hors du commun à plus de 600 km de mon terrain de jeu habituel: une rencontre avec la crème de la crème des skieurs hors piste du Québec! Les infatigables skieurs des Laurentides avalant des km et des km sur leurs skis fartés dans un terrain rendant honneur à tous skieurs expérimentés et surtout un peu casse coup. Pour ma part, je vous dis à la prochaine, et ce sera pour la grande messe des skieurs, la TDL. Cette fois là, j’y serai un peu plus préparé physiquement. Je serai l’infatigable bas-laurentienne sur ces skis avec écailles ! C’est le corps encore tout courbaturé que je vous salue, participants de l’Inter Centre qui ont gravi les trois sommets. Ce fut un privilège de skier à vos côtés (Note : TDL, ne pas confondre avec la TDLG. La TDL s’adresse à des skieurs expérimentés ayant une forme physique remarquable – à moins d’être originaire des Laurentides!)

Des remerciements particuliers à Jean-François et Nadine pour nous avoir héberger le 24 janvier, Normand et Hélène pour nous avoir héberger le 25 janvier, Normand pour son parrainage, Francine, Dominic, Nicolas, et tous les autres amis pour l’accompagnement et le plaisir!

Fichier GPX de notre traversée Inter-Centre 2020

04Fév/20

ÉQUIPEMENT: Les courroies VOILÉ

Un accessoire très pratique pour attacher les skis, et c’est vraiment recommandé de le faire, mais il peut servir à bien d’autres choses! Tellement qu’après avoir détaché vos skis, conservez les courroies Voilé dans votre sac à dos. Elles peuvent retenir bien des choses en randonnée ET même si on ne se le souhaite pas, elles pourraient aider lors d’une fracture pour la stabilisation. Et on peut s’en servir l’été? Oh que oui!!!! Votre imagination est la seule limite!

30Jan/20

Les pistes de ski de fond (classique) de l’Igloo à Matane (19km)

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Je n’avais pas monté sur mes skis de fond classique depuis quelques années. Je voulais tester le Grip Tape de Start ce matin. J’ai été agréablement surpris par le produit mais aussi par les pistes du Club de ski de fond de Matane (Igloo). Un tour complet c’est 19 kilomètres! Et tout ça en double trace en forêt. Ça va vite des skis de classique? Oh que oui! Nous sommes gâtés par tout ce que peut offrir le secteur de l’Igloo à Matane; ski de fond classique et patin, raquette, ski-raquette, ski hors-piste, fat bike. L’hiver sera encore trop court!!!

Fichier GPX pour votre GPS

21Jan/20

ÉQUIPEMENT: Fartage permanent Start Grip Tape (Enfin!!!)

Produit génial qui avait fait une percée il y a quelques années puis semblait avoir disparu suite à l’introduction des skis de piste avec peaux intégrées. Je cherchais l’équivalent depuis 3 ou 4 ans sans succès. Un client qui en avait trouvé quelques boîtes à l’extérieur m’a pistonné et voilà!  Nous avons en magasin le Grip Tape de Start!

EUH c’est quoi? En simple, c’est un ruban qui se colle à la base d’un ski à fartage et qui transfert une couche de fart, assez épaisse, performante et suffisement durable pour skier une saison complète. C’est facile à poser (voir vidéo). J’aurais des commentaires prochainement suite à l’essai. Si vous aimez FARTEZ vos skis pour obtenir le dernier centième de seconde de performance, ce n’est pas pour vous. Si par contre, vous aimez ça simple, il y a du potentiel!!!

 

16Jan/20

Astuce: La neige colle sous mes skis!!!! Que faire?

Oh que oui?

Il n’y a rien à faire, j’ai le même problème que tout le monde. Au-dessus de zéro,  la neige colle sous mes skis. Je déteste tellement que je préfère ne pas skier à cette température.

Il y a effectivement des moments dans la saison de ski, ou la neige peut coller sous les skis. Contrairement à la croyance, ce n’est pas automatiquement le fait de skier au dessus du point de congélation qui cause ce problème. Habituellement, plus la température dépasse le zéro et que la neige est mouillé, et moins la neige collera.

La situation survient plutôt près de zéro lorsqu’il y a une différence de température entre la semelle du ski et la neige. En pratique, vous skiez sur une neige mouillée ou chauffée par le soleil et par moment, votre ski passe sur une neige froide (en surface ou en profondeur) et elle s’agglutine sur la semelle. Le tout a le désagréable inconvénient de vous ralentir et vous faire rager!

Comment prévenir ou empêcher cette situation?

  1. Au minimum une fois en débutant la saison, préparez ou faîtes préparer la base de vos skis afin de la nourrir et en assurer une bonne glisse.
  2. Appliquez fréquemment un fart de glisse liquide pour la maintenir dans un état optimal.
  3. Avant une randonnée à risque ou pendant une randonnée ou le ski glace, grattez et asséchez votre ski puis appliquez un produit comme le Swix Nordic Easy Glide. C’est très facile et préviendra l’accumulation de neige en plus d’améliorer la glisse.

Fart de glisse liquide:

Swix F4 en pâte

Swix Nordic Easy Glide

14Jan/20

Parcours: Boucle Forêt Macpès et point de vue en plongée! (ski hors piste) – 10km

La forêt d’enseignement et de recherche de Macpès est un autre secteur de l’arrière pays de Rimouski ayant beaucoup de potentiel. Nous y sommes passés à quelques reprises à vélo et avec l’info d’un ami à propos d’un point de vue intéressant, Chantal était inspirée pour la planification d’une belle boucle relaxe (peu de dénivelé) de 10 kilomètres. On rejoint le stationnement  en empruntant et se rendant au bout du chemin Saint-Joseph dans le village de Sainte-Blandine. Attention, les deux derniers kilomètres sont déneigés mais pas aussi fréquemment que le tronçon entre le village et la coopérative de ski de fond Mouski. Soyez prudent! Notez, que le point de vue est situé a seulement 3 kilomètres du stationnement.  L’aller-retour se fait rapidement!

Pour nous, le départ et toute la randonnée se feront sous une neige à bonhomme. Nous skions dans un chemin de largeur moyenne plus agréable que prévu. Des traces de skis nous aideront à atteindre le point de vu; elles confirment le tracé de Chantal. Il est à couper le souffle ce point de vu! Une forêt de pins espacée qui s’ouvre sur une falaise; la Rivière Rimouski se révèle en contre-bas! Wow!!!

Nous retournons sur nos pas pour quelques centaines de mètres et empruntons un autre chemin puis un sentier très agréable en direction du Lac Labbé. Nous revenons à la voiture pour compléter la boucle. Ça colle sous les skis sur la fin… Merci à Chantal et Régis pour la belle randonnée!

Fichier GPX pour votre GPS