Tag Archives: Vélo

19Sep/19

Tourisme: Autre boucle de bikepacking vers le Mont Jacques-Cartier via Rivière-à-Claude

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

Les vallées de la Haute-Gaspésie ne cessent de nous inspirer des aventures; les possibilités sont infinies! Chaque exploration nous en suggérant de nouvelles. Le secteur entre la vallée de la Rivière-à-Claude et celle de Mont St-Pierre, nous titillait encore une fois. Il y a 2 ans, nous avions accédé au Camping du Mont Jacques-Cartier via la route Castonguay et un retour via la vallée de Marsoui avec l’ami Taavi. À l‘hiver 2018-2019, nous avions dormi au refuge des Cabourons  sur le SIA et exploré à ski en direction du  Mont Jacques-Cartier. Maintenant, pourrait-on se créer 2 nouveaux parcours assez distinct à l’aide de tout ça?

Chantal, comme à son habitude, nous a bricolé des tracés, à partir du connu par nous, de sentiers de VTT et d’images satellitaires. En pratique, encore une fois, ce sera un succès!

Jour 1 (29km): Nous avons lancé notre aventure au bout de la route Auclair, en demandant la permission de stationner à M. Auclair, arrière petit-fils du premier du même nom à habiter l’endroit. Les vélos chargés de leurs sacs Revelate Designs, nous nous engageons sur le Chemin de la Traverse puis sur la route Castonguay. Après quelques kilomètres, nous quittons la vallée de la Rivière à Claude pour s’attaquer à la coulée des Cabourons; ça monte de façon soutenue sur près de 5 kilomètres pour un gain d’altitude de plus de 400 mètres. C’est clairement la section la plus difficile physiquement. La petite pause sandwich près du lac des Cabourons nous redonnera un peu de vigueur avant de se rendre au refuge du même nom. Il est offert en location par le SIA aux randonneurs; superbe et confortable.  C’est un aussi un camp de base intéressant pour les explorateurs à ski et à vélo. Une personne s’y reposait à notre passage. La suite de notre périple se poursuit sur le SIA (Sentier International des Appalaches) en direction du Mont Jacques-Cartier. Le tracé GPX donne la bonne marche à suivre soit de revenir sur nos pas pour quelques centaines de mètres et de s’engager sur le chemin carrossable sur lequel monte le SIA. Nous, pour se donner un peu de difficulté, nous avons poussé les vélos près de la toilette et sommes montés vers le chemin; à éviter!  La vue sur la vallée de Mont St-Pierre pour quelques kilomètres est très agréable. On s’engage dans un sentier simple trace à la croisée de la frontière avec la Réserve faunique des Chic-chocs; le plus joli du périple! Pour ne pas se retrouver sur le SIA en territoire du Parc de la Gaspésie (ce serait illégal de pédaler là) nous traversons la rivière de Mont St-Pierre (elle est froide!) et montons sur la route no 2 qui nous conduira sur la route no 20 en quelques kilomètres ascendants pour une arrivée au camping du Mont Jacques-Cartier vers 17h. L’accueil est fermé, il y a au maximum 5 sites utilisés donc beaucoup de places libres et Mauricio de la Sepaq nous facilitera la vie en nous apportant du bois pour le feu chasse moustiques (encore!!). La douche chaude, le vino et le souper terminent la journée en beauté.

Jour 2 (44km): Après une nuit paisible et  un déjeuner copieux, nous reprenons le chemin inverse; Route no 20, route no 2, traversée de la rivière, SIA en simple trace puis chemin VTT – 4X4 jusqu’au secteur du refuge des Cabourons. Nous demeurons ensuite sur le SIA mais direction Mont St-Pierre question d’agrandir la boucle. Ça se passera en chemin VTT – 4X4 et là on se sent en territoire de chasse à l’orignal; pas de problème elle n’est ouverte que dans les réserves présentement. Le même secteur à ski l’hiver dernier nous avait fourni de beaux points de vue mais à vélo, ce n’est pas le cas. On dépasse un marcheur qui veut éviter la pluie et se punira de 35 kilomètres de marche dans sa journée. La descente entamée depuis un moment nous fait déboucher sur un sentier officiel de VTT qui longe la vallée de Mont St-Pierre; nous sommes gâtés en panorama grandiose! Nous poursuivons sur ce même sentier de VTT direction Ouest et jouons les touristes en nous rendant à chacun des points de vue suggéré. Nous ne serons pas déçu puisqu’en prime, nous pourrons observer un beau petit buck! La descente vers Rivière-à-Claude est épique avec ses 400 mètres de dénivelé en 4 kilomètres de sentier. Une première pour moi, mon vélo sentait le frein chauffé et je ne suis pas celui qui use le plus ses plaquettes habituellement. Encore une belle balade!!

Jour 1: Fichier GPX pour votre GPS

Jour 2: Fichier GPX pour votre GPS

17Sep/19

Route électrique? Test de la vraie vie!!

Les vélos de montagne à assistance électrique et les hybrides sont maintenant bien acceptés. Peu de fabricant offre en cet fin d’été 2019 des vélos de route à assistance et encore moins des versions légères. Spherik vient de débuter la livraison de son SER 2020 tout carbone pourvu d’un moteur Bafang M800 et d’une batterie 200 w/h. Le cadre moyen (54cm) fait osciller la balance à 28.5 livres, environ 10 livres de plus que l’équivalent sans motorisation. C’est plus raisonnable que les machines équipées de moteur Bosch, Shimano ou autres. Et dans la vraie vie ça fait quoi? Ça donne quoi un moteur sur un vélo qui passe facilement au dessus du 32 km/h réglementaire? Visionnez la vidéo!!!!
 
C’est pour qui? Le cycliste ciblé est celui qui aime rouler avec un vélo de route top qualité et qui aimerait avoir une petite poussée d’aide lorsque le vent de front se fait sentir ou dans les montées plus difficiles. Le Spherik SER est la machine idéale pour ce besoin! Il sera aussi disponible au printemps 2020 avec un cadre d’aluminium pour un prix plus bas d’environ 1000$. Contactez nous pour plus de détails.
13Sep/19

Des électriques à très bons prix chez Silverback!

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Silverback agrandi sa famille de vélos à assistance électrique pour 2020. Leurs prix sont très raisonnables! Par exemple, le S-Electro Pro 5 à double suspension pour 5349$ (moteur Shimano 7000) sera ultra compétitif sur le marché. Il sera disponible chez nous au printemps.  Silverback, compagnie allemande, produit des bicyclettes de grande qualité et innovatrice. Nous en sommes revendeur depuis maintenant 3 ans. PRÉ-COMMANDEZ POUR ÉCONOMISER!

10Sep/19

PROMO: Mega deal sur un Montagne Électrique !! (Bosch CX)

Disponible dès la fin septembre, mon démonstrateur Raleigh Kodiak IE Medium à moteur BOSCH CX (comme sur les Moustache et toutes les grosses machines). Il aura un peu plus de 1500km au compteur. Mis en service au printemps 2019. Top shape. C’est ma machine personnelle! Offert en version cross-country à 3200$ + taxes (valeur de 4500$) ou enduro à 4200$ (essayez de trouver l’équivalent à moins de 6500$). C’est une méga opportunité qui ne se trouvera pas au printemps 2020.

 

Version Cross-country

  • Cadre medium
  • Transmission Sram NX 11 vitesses avec cassette 11-42 et plateau avant 16 dents (sur moteur Bosch CX)
  • Fourche Rock Shox Reba 130mm (moins de 150km
    ) et amortisseur Rock Shox Deluxe (130mm)
  • Freins Magura MT avec disque 200/180
  • Pneus Good Year Newton 27.5X2.6 plus robustes montés tubeless
  • Batterie Bosch 500w/h
  • Guidon et tige de selle alu originaux neufs
  • Poignées et selle originales
  • 3200$ (valeur de 4500$)

 

Version Enduro

  • Cadre medium
  • Transmission Sram NX 11 vitesses avec cassette 11-46 (neuve) et plateau avant 16 dents (sur moteur Bosch CX)
  • Fourche Rock Shox Pike 150mm et amortisseur Rock Shox Deluxe (130mm)
  • Freins Magura MT avec disque 200/180
  • Pneus Good Year Newton 27.5X2.6 plus robustes montés tubeless
  • Batterie Bosch 500w/h
  • Guidon Spank et tige de selle téléscopique KS
  • Poignées  Ergon et selle Pro Vulture
  • 4200$ (valeur de 6000$+)
05Sep/19

Parcours: Le Tour des Vallières-de-Saint-Réal à vélo, finalement!!! – 23km

Ma redécouverte des Vallières-de-Saint-Réal  à vélo il y a 2 ans m’avait laissé sur mon appétit. Même d’y retourner en ski n’a fait qu’entretenir le feu!  Peu de temps disponible pendant cet été 2019 risquait de couper court à l’envie. En ce 1er septembre, dernière journée de liberté avant l’ouverture de la chasse, ce sera la totale!!!  Merci aux copains Marie, Céline, André et Éric pour l’accompagnement et les heures de plaisir!

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Comme je le disais il y a 2 ans, l’intérêt principal de cette balade est la vue imprenable que l’on a sur un grand nombre de sommets, en plus des superbes Vallières-de-Saint-Réal; Blanche Lamontagne,  Champ de Mars, Hog’s Back, le petit Mont-Sainte-Anne, le McWhirter, le lointain plateau du Mont-Albert et j’en oubli. Culminant à 900 mètres, la longue ascension douce  peu technique lorsque fait dans le sens horaire, est rocailleuse que sur quelques centaines de mètres. Elle se transformera en descente facile et grisante; chacun va à son rythme. Une portion du chemin du retour près du ruisseau ressemble à un fond de rivière; c’est un peu technique mais tellement amusant! Une belle balade pas trop longue avec des points de vue grandiose, navigable sans assistance raisonnablement mais plus facile avec le fichier GPX ou accompagné d’habitués!

Il est recommandé de se stationner au Mont Lyall, à une centaine de mètres du début du sentier (pas le même que le sentier des sommets).

Fichier GPX pour votre GPS

03Sep/19

Souvenirs des premiers mondiaux de eMtb 2019 à MSA

Ayant assisté aux championnats du monde de vélo de montagne à Bromont en 1992, je ne pouvais laisser passer les premiers mondiaux de vélo de montagne à assistance électrique,  chez nous, au Mont Ste-Anne, le 28 août 2019. D’entrée de jeu, je dois avouer que j’ai été incroyablement impressionné par les capacités de pilotage des coureurs. Je n’avais pas été présent aux compétitions de cross-country depuis plus de 10 ans. Les parcours sont beaucoup beaucoup plus techniques que jadis et pour cette première en eMTB,  les organisateurs en avaient mis une coche de plus. Les montées étaient plus abruptes et certains secteurs de descentes quasiment hallucinantes (pour moi). Autre constat, 4 tours de 6km pour une course de 1h04 (chez les hommes), c’est trop court; aucune gestion de l’autonomie de la batterie, on y va sur Turbo!!! À revoir selon moi, question format. Et ce fut tellement rapide que je n’ai pu marcher en entier le parcours pendant la course! Bel événement, pas de regret pour les 900km de voiture. En prime, j’ai pédalé quelques sentiers en avant-midi: Enduro Sud (une veille connaissance), Raccourci et la Bouttaboutte (super le fun!). J’ai aussi rencontré quelques uns de mes représentants et des vieux chums de bicyk! Yes!!!

Pour de belles photos

Résultats

Chez les femmes

1ère: Nathalie Schneitter (Suisse)

2ième:  Maghalie Rochette (Canada sur vélo Specialized)

3ième: Anneke Beerten (Pays-bas)

Chez les hommes

1er: Alan Hatherly  (Afrique du sud sur vélo Specialized)

2ième: Jérôme Gilloux (France sur vélo Moustache)

3ième: Julien Absalon (France sur vélo Moustache)

30Août/19

2020: Précommandez et économisez!!!!

 

Vous pensez changer de vélo en 2020? Vous aimeriez économiser? FACILE!!! Venez choisir votre 2020 parmi nos marques de réputation mondiale (Marin, Spherik, Orbea, Moustache et Silverback) et économisez 5% du total de la facture à la livraison. Cela me permet de prévoir mes achats de 2020, démontrer le sérieux du marché de la Matanie à mes fournisseurs et VOUS ASSUREZ d’obtenir le vélo de vos rêves!!! FAITES VITE!!!! Les commandes doivent partir le 15 septembre!

Exemple:

  • Obtenez 80$ de rabais sur le Marin Gestalt X d’une valeur de 1629.99$
  • Obtenez 180$ de rabais sur le Moustache Samedi 28.1 d’une valeur de 3599.99$
27Août/19

ÉQUIPEMENT: Mon kit de survie mécanique MTB et eMTB

Qu’est-ce que j’apporte en randonnée de vélo de montagne ou de vélo de montagne à assistance électrique? Comme vous le verrez dans la vidéo, chambre à air, pompe à grand volume et ensemble d’outils qui regroupe des leviers à pneu KMC Missing Link (se transforment en pince à chaine), un multi outils Lezyne CRV12 et un kit de réparation tubeless Lezyne. On peut se sortir de presque tout avec un kit comme ça!

Ce diaporama nécessite JavaScript.

20Août/19

Usure de chaine sur eMtb

 

Un principe accepté est que lorsqu’une chaîne de vélo s’use, elle augmente doucement, de façon micro métrique, la distance entre chaque rivet. Ce qui ensuite use les pignons pour continuer un mariage le plus harmonieux possible avec la chaîne. L’histoire d’amour se poursuivra un certain moment puis les changements de vitesses se dégraderont et la chaîne finira par « sauter » sur les pignons. Il y a quelques écoles de pensée concernant la maximisation du coût/bénéfice de la transmission de vélo. La plus répandue,  est celle pour laquelle on mesure et surveille cette « élongation » jusqu’à en arriver à un point ou on peut remplacer la chaîne par une nouvelle et continuer d’utiliser les mêmes pignons en répétant la manoeuvre à quelques reprises.

En général, on peut se permettre de remplacer la chaîne lorsqu’elle ne dépasse pas .75% d’allongement. On mesure à l’aide d’un petit outil comme le Park CC-3.2 ou celui de Icetoolz comme déjà présenté dans un précédent article. Il y a longtemps, on m’a enseigné que l’on pouvait changer une chaîne qui avait gagné 1/16 de pouces sur 12 mailles (12 mailles = 12 pouces centre rivet à centre rivet) et que c’était trop tard pour celles qui avaient gagné 1/8. On parle alors de .52% et de 1.04%. Après de petits calculs rapides que je n’avais jamais fait avant aujourd’hui, cette fois en métrique, il serait le bon moment de changer une chaîne qui aurait « allongé » de 2,25 mm sur 12 mailles. On peut donc faire la vérification avec une règle.

En pratique, je vérifie la chaine de mon Raleigh Kodiak IE à moteur Bosch CX fréquemment. À 700km au compteur, je n’étais pas encore au .75% et à 800km, c’était dépassé! Curieux!! J’ai tout d’abord fait le choix de simplement continuer à user ma transmission sans rien faire de plus que de me taper sur les doigts d’avoir échappé « le bon moment ». Puis, je me suis dis, et si j’essayais?  Au pire, ce sera une confirmation et au  mieux, je gagnerai un peu de temps. Donc, à plus de .75% et 1033km, j’ai installé une chaîne Sram 1110 (pas chère). 1er essai sur le trottoir, ça n’échappe pas. À plus de 1100km maintenant, ça fonctionne très bien. Ma compréhension est que la chaîne initiale même si allongée à un peu plus du .75% n’a pas eu le temps d’endommager la transmission. Je dois rappeler que l’on parle ici de la cassette (les 11 pignons de derrière) mais aussi du plateau avant (un petit pignon de 16 dents sur mon moteur Bosch CX de 3e génération) et en prime, du galet supérieur de déport de la chaîne pour le Kodiak. J’aurai gagné du temps. Je continue à surveiller fréquemment. En primer, j’aurai une idée de la capacité de la chaîne Sram 1110. Éventuellement, j’aimerais tester les nouvelles chaînes renforcées pour les vélos à assistance; plus dispendieuses, plus durables mais plus rentables?

NOTE:

Voici ce que Park mentionne pour l’utilisation de son CC-3.2.

A worn chain shifts poorly and wears sprockets at an accelerated rate. The CC-3.2 is a go/no-go gauge designed to accurately indicate when a chain reaches .5% and .75% « stretch, » the points at which most chain manufacturers suggest replacement. For 9 and 10-speed chains, replace chain just as the gauge fits the 0.75% side fits flat into the chain. For 11 and 12-speed chain, replace as the 0.5% side fits.

 

15Août/19

TOURISME: En duo au lac Solitaire ou traversée de la 11 à la 23

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Se rendre à vélo au Mont Logan en partant du lac Thibault, ce n’est pas une nouveauté pour nous; même en vélo à assistance électrique ce n’est pas une nouveauté. Par contre, s’y rendre en prenant un détour qui relierait la route 11 (Parc de la Gaspésie) et la route 23 (Réserve Matane) dans le secteur du Lac Solitaire, ça serait une nouveauté! Chantal, encore une fois enthousiaste pour la découverte, a planifié quelques tracés ayant du potentiel. Bien sûr, ce sera sur le terrain que nous sauront!!!

Équipés chacun d’un vélo assisté, mid fat à 2 suspensions pour moi et FAT à suspension avant pour ma complice, nous débutons l’aventure au lac Thibault, le bout utilisable et légal de la route 11. Nous sommes en mode « bikepacking » léger; nous transportons ce qu’il faut pour manger et dormir en refuge (la Nyctale). Ce sera la première avec les électriques et par sécurité, nous avons une batterie supplémentaire de 400wh pour nous deux. La 11 est parfaite comme à son habitude. Nous aurions théoriquement du la quitter après 7 ou 8 km pour s’engager dans un sentier présent sur les fonds de carte MAIS il n’est plus visible. Ce sera après 13 km que nous pourrons tenter notre chance sur un détour. À première vue, il n’y a que les orignaux qui s’y engagent. En pratique, les orignaux maintiennent une trace qui se faufile de milieu humide en milieu humide avec des sections de fond de ruisseau. 2 arbres seulement y sont tombés. Nos vélos puissants seront un atout pour parcourir ces 2-3 km boueux; ils consommeront un peu plus par contre. À mi batterie sur la 400wh pour moi, je monte ma 500wh habituelle. Chantal aura la moitié de cette 400wh en réserve pour terminer le périple.

Nous sortons sur un chemin carrossable de la Réserve qui donne sur la route 23, un accès important pour les derniers lacs comme le Joffre, le Solitaire et le Caribou. Nous poussons un petit aller-retour pour voir le Solitaire puis revenons sur la 23 pour accéder au chemin de la barrière Wilson, qui elle, nous redonnera accès au Parc de la Gaspésie et au secteur du Mont Logan. Bien que le ciel offre beaucoup de potentiel pour le coucher de soleil sur ce sommet de plus de 1000 mètres, la fatigue nous dirige vers le refuge, il est déjà plus de 17h. Nous aurons la compagnie d’un sympathique randonneur et irons au dodo tôt.

Au matin, le Logan est dans les nuages; une habitude désolante qu’il a! On patiente, on étire le déjeuner puis vers 10h, l’espoir nous fait enfourcher nos montures; on verra au sommet. La chance est de notre côté, le ciel se dégage pendant l’ascension du dernier segment, abrupte et très rocailleux. Nous sommes, une fois de plus, au sommet du Mont Logan gaspésien, ma montagne fétiche! Nous cachons les vélos pour s’offrir une randonnée à pied de 10 km sur le Mont Fortin. Les vues sont à couper le souffle!!!!! Après quelques heures, nous reprenons le chemin du retour en direction du lac Thibault. Les vélos nous montrent une autonomie théorique d’à peine une dizaine de kilomètres; nous devront gérer la consommation et faire preuve de confiance. Le retour est descendant majoritairement et l’intelligence des systèmes Bosch ajustera les prévisions. En pratique, et même si on ouvrira la machine sur les derniers 5 kilomètres, on arrive à l’auto pile à zéro pour Chantal et avec plus de 10 km pour moi. Notre premier « bikepacking » assisté est un succès et nous avons découvert en prime, une voie alternative!