Tag Archives: Tourisme

27Fév/24

TOURISME: De la découverte à ski à Anse-Pleureuse (Gaspésie)

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Belle fin de semaine de découverte dans une autre superbe vallée de la haute Gaspésie (Anse-Pleureuse), guidée par l’amie Hélène et aidé des tracés de Normand, Nelson et Eddy. Température glaciale le samedi et plutôt agréable dimanche. Des montées abruptes et soutenues, des vents forts sur les plateaux, des vues imprenables, des descentes qui auraient pu être grisantes avec des conditions de neige plus constantes. Les chemins d’accès d’éolienne nous ouvrent des secteurs très intéressant dont pour nous dimanche, le sommet du Mont-Louis (440 mètres). Encore tellement à voir dans ce secteur! Merci à Hélène et Marjorie!

Il y aura certainement un passage à l’été 2024 à vélo pour en explorer encore plus!

19Fév/24

TOURISME: Finalement une boucle de ski à la Montagne St-Pierre – 15km

REVISITÉ en 2024 et c’est toujours aussi beau et même amélioré!

En 2017, comme pour nos autres essais, nous avions toujours skié la Montagne St-Pierre près de la Rédemption dans La Mitis sous une forme ou une autre d’aller-retour vers la tour Val-Marie. Nous savions qu’un sentier officiel d’été existait en 2014. Cette montagne est connue pour ses sections de ski de descente en sous-bois, développées il y a quelques années et un peu abandonnées depuis. L’affichage et les indications sur le terrain étaient au mieux très moyen. La FQME ayant récemment repris le leadership du développement, l’affichage devait avoir progressé dans les dernières semaines. Nous avions comme projet d’y retourner en 2019 et de trouver la fameuse boucle. L’ami Benjamin G. nous ayant devancé, et fourni son tracé GPS, le projet devenait vraiment accessible, et je dirais impossible à rater.  Allons voir!!!

Armés du tracé de Benjamin, de celui de notre précédent essai et du sentier d’été, nous montons sur nos planches sous un ciel gris et une température agréable.  La neige est parfaite, contrairement à celle de Rimouski, glacée en ce matin de printemps.  Nous utilisons pour débuter la piste habituelle des skieurs de descente en direction des champs de neige. On connait cette « skintrack » qui monte en douceur. Benjamin nous ayant conseillé d’inverser son tracé pour éviter de nous casser la gueule, nous montons « avec les peaux » dans un secteur abrupte, en bordure de la pente « Bois-de-velours » des descendeurs. On raccourci ainsi  un peu la boucle. De retour dans le sentier connu, nous dépassons 8 sympathiques raquetteurs-skieurs.  Puis, plutôt que de couper vers l’éolienne et le chemin pour faire simple (2e fichier GPX au bas), nous suivons en zig-zaguant le sentier d’été. Ce n’est pas très facile mais le paysage est grandiose! Comme prédit par Chantal, le soleil sort à notre arrivée à la tour. Impossible de ne pas monter au sommet du belvédère!!! Le plaisir sera court puisque le vent nous fouette le visage à 900 mètres d’altitude.

Sous le soleil, nous reprenons le tracé de Benjamin pour une douce descente sur le flanc de la Montagne St-Pierre. Curieusement, elle est composée de plus de 4 versants cette fameuse montagne; les ruisseaux fortement encaissés les multiplient et rendent le tout très intéressant. Cette portion du sentier d’été n’est pas balisée et invisible mais l’espace entre les arbres chargés de neige est suffisant pour permettre la lecture du terrain aidé par moment du GPS. À l’approche du ruisseau, un vrai sentier existe toujours et c’est de toute beauté. Rapidement, nous retrouvons les traces des skieurs de descente qui montent au sommet des pentes « I » et « Y »; nous les suivons vers le bas.

Malheureusement, des traces de motoneiges apparaissent aussi. Au bas des secteurs « I » et « Y », malgré les petites affichettes de la FQME annonçant les pistes de ski et interdisant les machines à chenille, il est clair que des motoneiges hors-piste ont labouré la neige vierge de la veille. Il n’y aurait plus de descentes possibles avant une grosse bordée. Un autre skieur nous a confirmé qu’il aura fallu seulement 15 minutes d’amusement à 2 motoneigistes pour dégrader  les pentes à ce point. À souhaiter que la FQME réussissent à renforcer le respect qui semblait régner entre les deux clientèles par le passé; le but étant de permettre à chacun de s’amuser sans nuire à l’autre.

Notre retour vers la voiture se fera rapidement via un chemin large puis par le sentier d’accès utilisé en début de randonnée. La glisse est encore excellente et le soleil du printemps très fort nous fait du bien! Au passage par le village de la Rédemption, nous faisons un arrêt pour mettre de l’essence dans la voiture et laisser quelques $$ dans l’économie locale; et les gens sont supers accueillants!

DÉPART ET INDICATIONS: Ce parcours débute au stationnement aménagé gratuitement dans le rang 4 de La Rédemption par la municipalité.

Fichiers GPX

Je vous propose ici 2 fichier GPX pour votre GPS. La version 1 vous propose notre randonnée  de façon intégrale. On peut la décrire comme la version « Aventurière » puisqu’elle suit autant que possible le sentier d’été même lorsqu’il est invisible. La version 2 est un assemblage de plusieurs randonnées pour obtenir la boucle la plus agréable possible en date du 25 mars 2019. La version 3 est simplifiée au sommet en passant par un bout de chemin plutôt que sur le sentier d’été en forêt.

Fichier GPX pour votre GPS (Version 1)

Fichier GPX pour votre GPS (Version 2)

Fichier GPX pour votre GPS (Version 3 simplifié au sommet)

13Fév/24

Boucle Macoun – Ruisseau-du-Castor (Parc de la Gaspésie) – 10km

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Maintenant accessible par l’agrandissement du secteur skiable près du Mont Macoun et de la route 16 (Parc de la Gaspésie), une belle boucle (en 2 versions très semblables) s’offre aux skieurs de fond hors-piste. D’entré de jeu, il est important de mentionner qu’un GPS est nécessaire pour la navigation ET qu’il y a une descente un peu pentue dans une boulinière si vous skiez la boucle dans le sens anti-horaire. Elle se fait très bien par tous les niveaux de skieur; au besoin, comme moi, vous faîtes des traverses et prenez votre temps! Dans le sens horaire, l’ascension dans ce secteur est plus exigeante mais la descente sera plus douce. La plaine du Ruisseau-du-Castor est agréable et offre un déplacement plutôt sinueux. Le terrain entre les Mont Ernest-Laforce et Mont Macoun est très ouvert et propose des points de vu très intéressants et une ambiance paisible, à peine perturbée et ce rarement, par l’enthousiasme des skieurs de descente. C’est un secteur magique du Parc de la Gaspésie. C’est une belle balade agréable qui peut être allonger an ajoutant par exemple ce parcours qui fait le tour du Mont Ernest- Laforce et passe aussi par le Mont Joseph-Alphonse-Pelletier.

Merci à Hélène, Marjorie et Pascale pour l’accompagnement!

Fichier V1 pour votre GPX

Fichier V2 pour votre GPX

09Fév/24

2ième Initiation au ski-raquette de 2024!!!

En collaboration avec le Club de Ski de Fond de Matane nous proposons notre 2ième initiation de ski – raquette en 2024. Cette activité se tiendra le samedi 17 février (vous choisissez celle de 9h ou celle de 13h) à l’Igloo (Club de ski de fond au 100 rue du Golf). Ce sont 2 heures de découverte et de plaisir en forêt! Venez en apprendre plus sur ce produit polyvalent adapté à notre région et l’essayer. C’est 10$ pour la location de l’équipement!

Si vous désirez participer, inscrivez vous au 418-562-2005.

08Fév/24

TOURISME: On tente un nouveau Tour des Vallières-de-St-Réal à ski

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Avec l’ami Jean-Louis comme accompagnateur et sa très grande connaissance du territoire,  nous avions le goût de tenter une variante du parcours que je suggère dans cet article. Ce sera dans le sens inverse soit anti-horaire mais en passant par les sommets du mont Vallières-de-St-Réal pour éviter une section potentiellement encombrée en février 2024, que nous tenterons cette boucle.

Passer par les sommets impose l’ascension du premier par le sentier de raquette qui est incroyablement abrupte; il a été tracé en ligne droite avec 450 mètres de dénivelé sur 2 kilomètres. Nos peaux d’ascension sur nos skis sont à la limite de leur capacité. On prend notre temps, le soleil est tellement agréable. Arrivé au premier sommet, il est clair que le couvert de neige est minimal et que le vent se fait sentir; plus loin par moment, les bourrasques seront à près de 80km/h. On déchausse pour descendre vers le second avant de pouvoir rechausser. On devra le faire à quelques reprises pour éviter les roches. Pour 2 sommets, plutôt que faire la crête et souffrir du vent, Jean-Louis me guide sur le flanc; pas de place à l’erreur, les carres de nos skis nous maintiennent sur le devers durci. On garde les peaux question d’avoir de l’adhérence en montée.

Sur le septième sommet, une bonne analyse est de mise. Quel est notre porte de sortie pour rejoindre le chemin des Vallières, à nos pieds? Le flanc nord est relativement dégagé en bordure forestière avec une pente modérée. Nous faisons une descente très très prudente avec des traverses et du latéral dans mon cas. Un couche de 15cm de neige meuble couvre un fond très très dur. Encore là, peu de marge d’erreur. Avec de la patience, nous atteignons le chemin que j’ai skié à maintes reprises. Le retour sera de toute beauté! Nous sommes au pied des sommets que l’on contourne. Le soleil apparait par moment. Que c’est agréable! Bien entendu, nous traversons les 500 mètres détruits par les génies du MFFP.  Ça ne nous ralentit même pas. Pas plus que les coyotes, féroces prédateurs du Caribou forestier ne peuvent être ralentis. Très agréable secteur qui nous ramène au véhicules après 17 kilomètres et pas mal d’énergie consommée!

Merci à Jean-Louis pour cette superbe journée!

NOTE: En date du 14 novembre 2020, les génies du MFFP ont débuté la DESTRUCTION d’une partie des sentiers (étroits et déjà impraticables pour les VTT à bien des endroits) pour la protection du Caribou tout en permettant la coupe à blanc sur Blanche Lamontagne. Il se peut que ce soit IMPOSSIBLE de passer. CE N’EST PLUS RECOMMANDÉ (en date du 27 janvier 2024) de s’y AVENTURER. Vous pouvez donner votre avis sur leur plan qui comme vous le savez sauve le Caribou (population en forte décroissance depuis que le MFFP fait des plans).

 

16Jan/24

TOURISME: 1ère exploration à ski près du Parc éolien Nicolas-Riou – 16km

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Quand c’est beau l’été (voir ici), c’est forcément beau l’hiver!!! Le déneigement des chemins menants aux éoliennes du Parc Nicolas-Riou (pas de X) offrent une ouverture au territoire public (TNO Lac-Boisbouscache, territoire ancestral de la première nation malécite-de-viger ) dans la MRC des Basques (entre Ste-Françoise et St-Médard) que nous avions visité à vélo en 2023. Nous avons stationné le véhicule au début de ce qui doit être le Rang 8 ou à tout le moins un chemin d’accès (utilisez le fichier GPX pour vous situer).

J’avais tracé une boucle qui empruntait une partie du sentier que nous avions pédalé en direction du Lac Boisbouscache en longeant plusieurs milieux humides. Les conditions étaient superbes en cet hiver qui ne semble pas vouloir vraiment débuter. Un gros 30 cm de neige nouvelle à ouvrir et ça n’avançait donc pas très vite malgré le très faible dénivelé. Merci à Chantal pour avoir fait 55% du travail! Nous avons modifié le plan original puisque notre sortie était exploratoire et préférions éviter de tracer à deux sur 15km. Nous avons allongé vers le croisement de la rivière  Boisbouscache et du Chemin de la Réserve , pour le point de vu et la pause diner. Nous avons constaté que le pont qui enjambe la rivière n’est plus présent en ce début janvier 2024.  Un retour sur nos pas sera plus facile et nous permettra de tester quelques petits bouts de sentier pour un futur passage. Une belle journée en forêt protégés du vent et sous un beau soleil; une belle journée d’hiver!

Fichier GPX pour votre GPS

11Jan/24

1ère Initiation au ski-raquette de 2024!!!

En collaboration avec le Club de Ski de Fond de Matane nous proposons notre 1ère initiation de ski – raquette en 2024. Cette activité se tiendra le samedi 20 janvier (vous choisissez celle de 9h ou celle de 13h). Ce sont 2 heures de découverte et de plaisir sur le terrain du Club de golf de Matane et en forêt! Venez en apprendre plus sur ce produit polyvalent adapté à notre région et l’essayer. C’est GRATUIT! Le matériel est fourni.

Si vous désirez participer, inscrivez vous au 418-562-2005.

05Oct/23

TOURISME: Pèlerinage au Logan (presque)

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Ce n’est plus un secret que le Mont-Logan dans les Chic-chocs en Gaspésie est ma montagne préférée accessible à vélo. Quelques heures de pédalage et on est au sommet, à plus de 1100 mètres d’altitude; plus facile encore avec un vélo de montagne à assistance électrique! Belle température, bonne bière au sommet, belles rencontres, bon dodo au refuge La Chouette; ce fut une fin de semaine très agréable! En prime, j’ai testé la consommation du moteur Shimano EP8 en version RS (60nm sur le Orbea Rise) et batterie de 540 wh. Résultat? J’ai utilisé 90% de l’énergie disponible sur 65km avec 1700 mètres de dénivelé positif. J’en suis très satisfait!!!!

29Août/23

TOURISME: J’en revisite une que j’aime beaucoup!

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Ce n’est pas interdit de refaire une boucle que l’on apprécie! Pour mettre un peu de piquant, je l’ai roulé en sens inverse. C’était amusant mais je vous suggère le sens horaire comme dans le parcours original qui débute au Lac Matane. La descente de la 44 après le Lac du Gros Ruisseau offre une vue superbe sur le Mont-Blanc ce que je n’ai pas eu cette fois. Le sentier sur le bord du lac commence à être très encombré. Il semble que la Réserve Faunique de Matane n’y mette pas beaucoup de temps bien que ce soit leur « piste cyclable » avec le plus de potentiel.