Category Archives: Parcours Montagne

16Oct/18

TOURISME: Sentiers de vélos de montagne de Bonaventure

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Les astres, à l’occasion, s’alignent rapidement. Nous avions en cette fin de semaine du congé de l’Action de grâce 2018, une rencontre d’amis prévus depuis peu à Bonaventure. Notre copain Nelson C. de retour d’une formation en entretien de sentiers dans la Baie des Chaleurs la semaine précédente, nous a aussi pistonné à propos de nouvelles trails de vélo de montagne dans ce secteur. C’était suffisant pour allumer l’étincelle de l’exploration!

L’entrée du « Parc »

L’info que nous avions étaient de nous rendre sur le Chemin Thivierge près de l’aéroport pour entrer dans ce qui est surnommé « Le Parc » par les deux Serge, les valeureux travailleurs de sentiers. Confirmé par nos amis (Merci Gino et Éloi!), l’entrée s’y trouve effectivement et balisée de plus! Notre balade en sera une de découverte et de surprises! Le fameux « Parc » est vraiment amusant et l’espace est utilisé judicieusement afin d’obtenir un maximum de distance. Il y a eu beaucoup de travail « au pic et à la pelle » dans ce secteur. Pour ce que nous avons roulé, tout est au maximum en « carré bleu » selon moi; pas de losange noir!

Sentiers partagés!

Au bas du « Parc », des affichettes « Chevaux » et « Vélos » piquent notre curiosité comme le nom d’un sentier (Le Malin). Et si ça nous emmenait vers le fameux « Malin » sur la rivière Bonaventure? Eh bien oui!!! 2.5 kilomètres de sentiers de largeur de VTT, emprunté que très très occasionnellement par les chevaux nous connectent au Chemin Ambroise qui lui, rapidement nous dirige au « Malin ». À partir du stationnement, il y aura au moins 2 autres kilomètres de sentiers qui seront nettoyés en 2019. Étant un peu coincé par l’horaire, nous retournons à notre point de départ via la route Forest.

Le fichier GPX téléchargeable plus bas montre le secteur entretenu par les 2 Serge et qui obtiendra de l’aide de la municipalité de Bonaventure en 2019 selon Serge Arsenault, que j’ai contacté à mon retour. Il est aussi possible d’agrandir la boucle entre autre en passant par ce que les locaux appellent le Mecok et d’autres sentiers de VTT. Nous avons été très impressionnés par le travail effectué et le potentiel futur. Est-ce que cela vaut le coup d’y arrêter? Pas de gêne!!!!

Fichier GPX pour votre GPS

04Oct/18

Les premiers vélos à assistance électrique au sommet du Logan?

Dès la réception de mes premiers vélos de montagne à assistance électrique en magasin, je me suis demandé si c’était possible de faire de nouveau un aller-retour vers le sommet du Mont Logan (1150 mètres d’altitude). Les premiers acheteurs avaient la même question! Nous ne faisons plus ce périple depuis quelques années déjà; pourquoi se la donner aussi difficile dans la vie!

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Il est possible d’atteindre le sommet de cette montagne à vélo par la Réserve faunique de Matane (trop facile), par le village de St-Octave-De-l’Avenir (impossible en ce 27 septembre 2018 du à la chasse à l’orignal) et via le sentier Le Norois au bout de la route 11, dans le Parc de la Gaspésie. Ce sera notre choix. De plus, il nous offre un peu de latitude; l’aller-retour est au minimum de 45km (à partir du Lac Thibault) jusqu’à 100km à partir de la 299. Nous choisirons une distance intermédiaire dictée par la capacité de la batterie de ma monture (Moustache Saturday 27 Trail 4 – 500Wh) et mon estimation du niveau de difficulté; ce sera un départ du Lac Paul.

10h du matin, mon partenaire d’aventure pour la journée et ami, Jean-Louis, les vélos et moi, sommes prêts. Le secteur est loin de m’être inconnu puisque je l’ai pédalé plus du dizaine de fois dans les vingt dernières années, même dans la neige: c’est sans aucun doute ma randonnée à vélo fétiche! J’apprendrai tout de même beaucoup de chose pendant la journée grâce à mon accompagnateur, ancien agent de la faune dans le secteur. La température est idéale, agréable même parfaite pour parcourir le Norois (fermé à la circulation automobile à partir du Lac Thibault) qui grimpe abruptement par moment, particulièrement à l’approche des refuges la Chouette et la Nyctale. La pluie des derniers jours a gonflé le Ruisseau aux Saumons que nous croisons à plusieurs reprises. Le sentier, assez large pour les besoins de circulation des 4X4 de la Sepaq, devient lui même ruisselant par moment.

Arrêt mérité au 1er refuge

Nous sommes au premier refuge vers 11h30 (1h30 pour monter!!!!) pour grignoter un demi sandwich et s’imprégner de la vue incroyable que nous avons sur le Logan. Nous repartons pour l’approche de la montagne et nous nous engageons sur le dernier « pitch »; ce ne sera pas une 2e réussite à vie « sans mettre le pied au sol » pour moi même si le Moustache, avec son moteur Bosch CX en mode eMtb , se jouait des gros cailloux mais son pilote a manqué de souffle! Sommes nous les premiers cyclistes avec vélos à assistance au pied de la tour de communication juchée au sommet du Mont Logan? Peut-être! Probablement! C’est clairement un des endroits que je préfère sur cette planète! La vue et imprenable comme à chaque fois, quand le ciel est aussi dégagé. La faune nous fait même un clin d’oeil; un aigle royal vole sur notre gauche et un ours noir vaque à ses petites affaires 1km droit devant nous. Pour le simple plaisir de nos yeux, nous empruntons à pied le sentier du SIA sur environ 1 kilomètres vers le point de vue.

9km d’autonomie au sommet du Logan?

Mon écran affiche 9 km d’autonomie restante. Après 29km et la moitié de la randonnée, c’est un peu préoccupant. J’ai tout de même roulé frugal en mode ECO sauf quand j’avais besoin de plus de poussée. Nous redescendons, avec prudence, particulièrement dans la section abrupte, jonchée de gros cailloux instables. Autre passage au refuge pour finir notre dîner et entreprendre le retour. Comme à l’aller, les perdrix nous bloquent presque le chemin tellement elles ne sont pas farouches. La perte des boulons du porte-bagage de Jean-Louis ralentira quelque peu son ardeur dans les sections raboteuses.  Contrairement à lui, avec ses deux batteries de 400Wh, je dois surveiller ma consommation électrique; après une légère remontée de mon autonomie à 15km, elle descend tout en douceur. Je ne me permet plus de passer au dessus du mode ÉCO et pour le derniers 10km, j’enlève l’assistance sur le plat. Au retour à la voiture, après 58km sur mon cyclomètre Garmin, mon écran Bosch me donne encore 1km d’autonomie; ce fut juste!!!!

Bilan?

  • 58km sur un sentier raboteux comme je les aime et parfois très abrupte
  • 1500m d’ascension
  • La batterie 500Wh a été suffisante
  • Les 2 moteurs Bosch CX eux, n’ont jamais manqué de souffle
  • Le Moustache Saturday 27 Trail 4 et le iZip E3 Sumo ont été parfaits
  • Une quinzaine de gélinottes, 2 orignaux, 1 aigle royal et 1 ours
  • Une journée mémorable en agréable compagnie!

 

Tracé GPX de la randonnée

27Juin/18

Bikepacking: Un tour des tours des monts Notre-Dame (Bas St-Laurent)

Texte et photos: Chantal Quintin

La montagne Saint-Pierre et le mont Val d’Irène sont reconnus pour la glisse, mais qu’en est-il pour le bikepaking ?  Une balade en ski de fond hors piste sur la montagne Saint-Pierre et une journée de glisse en alpin sur le mont Val d’Irène cet hiver m’ont permis de constater qu’il y a une quantité phénoménale de chemins signifiant un fort potentiel pour le bikepacking 🙂.  Ainsi avec une longue fin de semaine de congé devant nous, nous envisagions Guy et moi d’explorer ce secteur.

La préparation est de mise. Devant l’ordinateur, je tente de faire une boucle reliant des segments de chemin qui pourraient être empruntés par nos vélos. Le point de départ et de retour est le village de La Rédemption. Une boucle totalisant près de 70 km pour deux jours, en passant par la Montagne Saint-Pierre (la tour d’observation Val-Marie, 906m), Val d’Irène (la tour d’observation, 686 m), le mont météo (le radar météo, 700 m). Le tout me semble réaliste. J’ai même quelques extras au cas où (la montagne Pierre-Brochu, ce qui ne fut pas une très bonne idée finalement !!!).

Nous débutons notre première journée sachant que nous avons un dénivelé positif d’environ 500 m qui nous attend sur les 7 premiers kilomètres. Un coup de pédale à la fois, on croise deux charmants messieurs en VTT qui nous trouvent un peu fous et on pousse le vélo dans la fameuse côte à Boudreau. Le paysage s’ouvre de plus en plus autour de nous au fur et à mesure que nous gravissons la montagne. Les efforts sont récompensés devant l’immensité des éoliennes qui nous entoure et la vue au sommet de la tour Val Marie. Nous voyons au loin Val d’Irène, notre prochain objectif de la journée. Une belle descente sur des chemins forestiers nous permet de récupérer de notre ascension. Nous arrivons au pied de la montagne pour notre seconde ascension de la journée. Le sentier est étroit traversant une érablière. C’est magnifique et ça nous donne de l’énergie pour atteindre notre 2e sommet de la journée.

La deuxième journée, beaucoup moins importante en dénivelé positif que la première (bien que nous avons eu quelques petites surprises de montées), fut riche en découvertes. Le radar météo, le lac Saint-Pierre, la chute du lac Alfred sont mes coups de cœur.
Suite à nos deux journées, je constate que la montagne Saint-Pierre n’est pas seulement un joyau pour le ski de fond hors piste, mais aussi pour le bikepacking. Avec la grande diversité de chemins que nous avons empruntés (forestiers, rang, vtt) et les paysages que nous avons croisés, ce secteur est magnifique à parcourir…. pour ceux et celles qui aiment les ascensions!

Merci à Chantal pour la création à l’aide de notre nouveau fond de carte Trakmaps d’un autre parcours très amusant! Il y a de belles sections de piste de VTT ou le plaisir de rouler à vélo de montagne est très présent.

Guy

Fichier GPX pour votre GPS

NOTE: Utilisez ce tracé en toute responsabilité; il emprunte par moment des sentiers de VTT officiels où les vélos ne sont peut-être pas bienvenus.

14Nov/17

Redécouverte des Vallières-de-Saint-Réal en vélo!

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Après 20 ans sans avoir posé les roues dans le coin des Vallières-De-Saint-Réal, ce fut la redécouverte d’un secteur incroyable de la Réserve Chic-Chocs en ce 9 novembre 2017 en compagnie des copains Jean-Louis (un guide incroyable), Jean-Pierre (un éternel émerveillé) et Suzie (le quadrupède infatigable!).

Il y a longtemps, lorsque j’habitais en Beauce et que je ne fréquentais ma belle Gaspésie qu’une semaine par année, je m’étais offert à quelques reprises ce que j’appelais « Le tour des Vallières ». Déjà à cette époque, la signalisation était aléatoire, signe du peu d’intérêt des pratiquants et de l’avance qu’avait la Réserve Chic-Chocs sur son temps. Cette fois-ci, je n’ai pas vu (pas remarqué à tout le moins) de signalisation; pas de problème quand on roule avec quelqu’un qui connait très très bien le secteur!

L’intérêt principal de cette balade est la vue imprenable que l’on a sur un grand nombre de sommets, en plus des superbes Vallières-de-Saint-Réal; Blanche Lamontagne,  Champ de Mars, Hog’s Back, le petit Mont-Sainte-Anne, le McWhirter, le lointain plateau du Mont-Albert et j’en oubli. Il est possible d’en faire une boucle MAIS l’aller-retour demeure intéressant puisque les points de vue sont différents et tout aussi imprenables. Culminant à 900 mètres, la longue ascension douce  peu technique , si ce n’est quelques centaines de mètres plus rocailleux, se transformera en descente facile et grisante. Quelle belle aventure!!!!

Il est important de vérifier la légalité de l’accès au territoire et on pense ici aux restrictions pour la chasse à l’orignal. Accessible aux vélos de montagne traditionnels ou au FAT. Dénivelé positif d’environ 500 mètres.

Fichier GPX pour votre GPS

10Oct/17

Parcours: Boucle Sentier panoramique Zec BSL – 33km

Ce diaporama nécessite JavaScript.

L’automne est une saison parfaite pour le vélo de montagne exploratoire. Il faut toutefois composer avec la chasse aux différents gibiers. Nous avons profiter ma complice Chantal et moi de la pause entre la chasse à l’arc et la carabine pour l’orignal dans la Zec BSL (arrière pays de Rimouski). Nous avions comme projet depuis quelques temps de pédaler la boucle du « Sentier Panoramique » qui comme on le voit sur les affiches, est un sentier partagé entre les VTT, les cycliste et les marcheurs. Qu’elle belle initiative de la ZEC!!!! Il y a un énorme potentiel pour le vélo de montagne sur ce territoire; soyez préparé et apporté un GPS!

Nous avons accédé au parcours via le Pont Rouge et le Chemin Matinal via la route 232. Les objectifs de la journée étaient le panorama sur le Mont Longue Vue et la chute du Matinal. La vue à 360 degrés sur la montagne était à couper le souffle. La chute du Matinal, même petite, était jolie et nous a offert une eau rafraichissante! Les sentiers étaient très variés; chemins forestiers, pistes de VTT, pistes étroites, etc.  Ce fut une belle entrée en matière pour l’exploration de ce secteur.

Fichier GPX pour votre GPS (Utilisez à vos risques et en toute responsabilité face au droits d’accès)

Petits moments intéressants vidéo

16Sep/17

Bikepacking: Rivière à Claude – Jacques-Cartier – Marsoui

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Notre belle Gaspésie est un terrain d’Exploration incroyablement inspirant et étendu. Le Bikepacking est pour moi une des façons les plus agréables et efficaces de la découvrir. Dans les dernières années, par ma pratique du ski hors piste avec des amis expérimentés, j’ai réalisé que chaque village a sa ou ses vallées débutant au fleuve et se dirigeant vers le centre. Dans la mesure du temps disponible, je (et habituellement accompagné) tente d’en explorer certaine. En cette fin d’août 2017, Rivière à Claude et Marsoui seront les secteurs explorés. Je serai accompagné par ma complice Chantal Quintin et pour la première journée par notre nouvel ami Taavi Ruthishauser, chevauchant un superbe fat Panorama Chic-Chocs en carbone.

Le départ de notre aventure se fait au Café du parc à Marsoui (bon endroit pour prendre un café et un déjeuner). Les premiers kilomètres se font sur la route 132; c’est superbe la Haute-Gaspésie! À Rivière à Claude, on tourne sur la route Castonguay qui est au début large et offre une vue très intéressante sur les montagnes. Cette route, selon Google map, nous emmènera jusqu’à la route de ceinture des Monts-McGerrigle. Un ami me disait de profiter de 2017 pour la savourer puisqu’elle serait bloquée très prochainement. Comment peut-on envisager de bloquer une route de cette dimension et donnant accès à un territoire riche comme celui du Parc de la Gaspésie?  Nous avons trouvé la réponse… La route Castonguay devient une piste de VTT plutôt défoncée très rapidement; la perfection pour le Bikepacking si ce n’est les 10km d’ascension sur le 1er ou 2e pignon!!! La route 14, très large (Chemin de Ceinture des Monts-McGerrigle), nous dirige au camping du Mont-Jacques-Cartier après une longue montée et une longue descente.

Après une nuit bien arrosée par la pluie, nous reprenons la route; Taavi de son côté et nous du nôtre. La journée sera grise mais tout à fait acceptable. De retour sur la route 14, nous aurons deux surprises; nous choisirons de ne pas nous engager sur la patte d’oie (nom local!) puisque son reboisement est débutée (le chemin n’existera plus). Nous ne pourrons explorer cette vallée. La seconde surprise sera un peu plus loin, un énorme glissement de terrain pelliculaire survenu en août 2015; ma complice Chantal, géographe de formation, en captera les détails pendant un long moment!!! Nous redescendons vers Marsoui par la vallée de la route de la mine. Ce sera une très agréable descente nous permettant de longer une rivière et de traverser de belles érablières.

2 journées d’aventure et 2 vallées explorées!!!

Visuel sur Gravel Map (journée 1) – Cliquez sur le titre pour la version interactive

Fichier GPX pour votre GPS (journée 1)

Visuel sur Gravel Map (journée 2) – Cliquez sur le titre pour la version interactive

Fichier GPX pour votre GPS (journée 2)

28Août/17

Bikepacking: 2 boucles exploratrices autour de les Capucins

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Comment combiner mes envies de camper, d’explorer l’arrière-pays de Méchins – Capucins – Cap-Chat  et un peu de vélo? En faisant un 2 jours de bikepacking!

Jour 1:

Départ à Les Méchins puis je roule sur le bord de la 132 jusqu’à la route Barriault. Malheur, cette route est maintenant privée et le gentils propriétaire me suggère la Route de la Baie. Ce sera celle-là, que je connais bien pour son côté abrupte. Je devais ensuite faire seulement une courte section du Rang 4. Je l’ai fait au complet: en solo, je doutais du danger d’aller explorer une vallée par la piste de motoneige. En pratique, la descente du Rang 4 (piste de VTT) vers la rivière Cap-Chat est un délice de mountain bike! Les routes Du Village du Cap et Eaton m’intéressaient et m’on offert de belles vues. La descente de la route Lajoie avec ses virages m’a procuré beaucoup de plaisir. Le camping de La Baie des Capucins est un coup de coeur pour moi depuis un certain temps: c’est tranquille et enchanteur. Le sommeil y aura été parfait!

Fichier GPX pour votre GPS

Jour 2:

Après une bonne nuit, et un déjeuner chaud cuisiné sur mon poële à l’acohol (gruau, café, bacon pré-cuit), je remballe le matériel et reprend la route. Je débute par la route des Petits-Capucins, une inconnue. Elle sera la montée la plus douce du secteur, une belle découverte. Retour sur le rang 4 et la route Des Capucins en direction de St-Paulin-Dalibaire. Le relais y est ouvert (inhabituel l’été) et j’y déguste un Pepsi faute de café prêt puis fais un arrêt habituel (je suis passé ici plusieurs fois) au cimetière. Je poursuis dans les chemins de gravier avec un passage par le cimetière de St-Thomas-de-Cherbourg. La descente vers Les Méchins se fait par un chemin privé ou semi-privé. J’ai tenté une version différente par une ancienne piste (visible sur Google) mais faute d’une machète pour ouvrir la voie, j’ai viré de bord puis utilisé la piste que je connais vers la route des Fonds. Je traverserai le ruisseau en gougoune pour éviter de m’étaler en bloquant sur une roche.

Fichier GPX pour votre GPS

Notes:

  • Beaucoup d’ascension chaque jour
  • Le chemin le plus agréable à gravir près de Les Capucins est la route Des Petits Capucins. Tout à fait envisageable avec un gravel bike: ça monte en douceur. Pour la descente,  je suis ambivalent, la route Lajoie ou la route de La Baie?
  • Tout est sur routes de gravier très praticables sauf indication dans mon texte
  • La route Eaton et le Rang 4 offrent des vues intéressantes sur les Chic-Chocs
  • Le camping de La Baie des Capucins est un secret bien gardé: 18$ pour de la tranquilité et une vue imprenable

 

 

19Sep/16

Parcours: Lac Thibault – Mont-Logan (et retour)

Le Mont-Logan est une de mes montagnes préférées, particulièrement parce qu’elle est accessible en vélo de montagne et qu’elle dépasse les 1000 mètres. Je m’y suis rendu à mainte reprises avec bien des types de vélos différents : de mon cyclo d’expédition avec remorque BOB à mon Fat bike actuel en passant par un double suspension. Le Fat bike est selon moi le mieux adapté! Il est possible d’accéder à ce secteur de plusieurs façons: nous avons choisi la plus facile en démarrant notre aventure au Lac Thibault, après y avoir accédé en voiture. Le plan était de pédaler les 20km jusqu’au refuge La Nyctale, décharger les vélos puis pédaler les 6 kilomètres supplémentaires pour se rendre au sommet du Logan et revenir au refuge. Ce fut un succès! C’est toujours agréable de dormir dans les refuges de la Sepaq: c’est tellement calme!!!

Fichier GPX de la première journée

Fichier GPX de la deuxième journée

Mes photos:

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Les superbes photos prises par mon partenaire de voyage, Louis Fradette:

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Un court vidéo de la descente du Logan dans la caillasse (désolé pour la piètre qualité):

26Juil/16

Parcours: Montagne – De St-Adelme à Matane

Parcours vélo de montagne Matane

NOTE:

  • Je roule ce secteur depuis plus de 20 ans. Il s’est modifié au fils des ans selon les opportunités d’ouverture ou fermeture de sentier. Il emprunte en partie les sentiers officiels de VTT (à vos risques).
  • Possible avec un vélo de montagne même sans suspension.
  • Peut faire parti d’une boucle selon votre inspiration.
  • L’utilisation du fichier GPX pour GPS est obligatoire si vous ne connaissez pas le secteur.

DÉPART ET INDICATIONS :

J’aime bien débuter dans le rang 6 Ouest de St-Adelme en roulant en direction de l’ouest. En bout de rang, on tourne à droite. Au croisement avec le rang 5, on tourne à gauche. Le rang 5 se transformera en sentier de VTT (prudence). À un point, on garde la gauche plutôt que le sentier officiel. Le sentier plutôt étroit élargira de nouveau avec une bonne montée pour se terminer sur le rang 4 de St-Luc. On tourne à gauche puis après quelques kilomètres, on tourne à droite sur le sentier officiel de VTT (Si on le demande, je ne vous ai pas suggéré d’emprunter ces sentiers!).

On demeure sur le sentier officiel pour atteindre le Chemin Lebel. On tourne à droite et plus loin, on tourne à gauche sur la route Georges Lévesque. Au bout de cette route, on monte de nouveau sur le sentier de VTT directement en face de cette route. Dépassé les installation de Hydro Québec, vous pouvez terminer sur l’asphalte ou emprunter les sentiers du Marie-Guyart.

Fichier GPX pour votre GPS